Logo Logo

L'impact de la maladie de Parkinson sur la sécrétion salivaire

Marek, Elsa (2018) L'impact de la maladie de Parkinson sur la sécrétion salivaire. Thèse d'exercice en Thèses > Dentaire, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2101Kb)

    Résumé en français

    La maladie de Parkinson est la seconde maladie neurodégénérative la plus répandue après la maladie d'Alzheimer. Les principales hypothèses étiologiques penchent pour des facteurs génétiques et environnementaux. Elle se caractérise par la triade clinique : akinésie, hypertonie et tremblement, mais elle compte aussi de nombreuses complications non motrices. Avec le temps, elle connait des fluctuations de réponse aux traitements et une plus grande sensibilité aux effets indésirables des traitements. La dopathérapie est le traitement phare. Parmi les complications non motrices de la maladie, se trouvent les complications salivaires qui sont de deux types et antagonistes : l'hyposialie et l'hypersialorrhée. Toutes deux ont des répercussions qui peuvent être très gênantes, voire même handicapantes pour le patient et son entourage (caries, candidoses, fausses routes, halitose...). La prise en charge de cette maladie doit être multidisciplinaire, le chirurgien-dentiste ayant une place toute particulière, et l'éducation thérapeutique du patient joue un rôle important.

    Date de soutenance: 10 Avril 2018
    Directeur(s) de thèse: Noirrit-Esclassan, Emmanuelle
    Sujet(s): Thèses > Dentaire
    Facultés: Facultés > Chirurgie dentaire
    Mots-clés libres: Maladie de Parkinson - Salivation - Hyposialie - Xérostomie - Hypersialorrhée - Bavage
    Déposé le: 23 Apr 2018 17:18

    Actions (login required)

    Voir document