Logo Logo

Evaluation des pratiques professionnelles : traitement antibiotique des péritonites appendiculaires de l'enfant

Vareilles, Diane (2018) Evaluation des pratiques professionnelles : traitement antibiotique des péritonites appendiculaires de l'enfant. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (596Kb)

    Résumé en français

    Introduction : la prise en charge d'une péritonite associe un traitement chirurgical et antibiotique. Le traitement des infections intra abdominales (IIAs) à l'hôpital des Enfants de Toulouse, repose sur un protocole datant de 2010 (PT). Des recommandations nationales récentes (PN), ont été publiées en 2015. Les objectifs de cette étude étaient d'évaluer le taux d'application du PT, et d'identifier les germes péritonéaux retrouvés en per opératoire pour évaluer le bénéfice potentiel d'une modification du PT, selon le PN. Matériels et méthodes : 130 enfants ont été inclus rétrospectivement, entre 2013 et 2015, pour péritonite appendiculaire. Les données recueillies étaient démographiques, cliniques, bactériologiques (germes, antibiogrammes) et thérapeutiques : chirurgicale (lavage, stade macroscopique) et antibiothérapie (posologie, association, durée, respect du protocole). Résultats : l'application du protocole a été respectée dans 70% des cas : une erreur dans l'association était observée dans 17% des cas, la durée minimale recommandée n'était pas respectée dans 14% des cas, et une erreur de posologie était observée chez 7% des enfants. Les germes les plus fréquemment retrouvés étaient E. coli (75% des enfants), Streptocoques spp. (59%), Enterococcus spp. (26%) et P. aeruginosa (20%). Après analyse des germes et des résistances locales, nous constatons qu'avec l'application du PT, nous arrivons à cibler les germes en cause dans 87% des cas environ. L'application du PN assurerait en théorie une couverture supérieure à 92,7%. Conclusion : l'application du protocole reste à améliorer. Nous proposons de discuter la mise en place d'un nouveau protocole basé sur le PN, permettant une épargne des céphalosporines et des antibiotiques à large spectre. Il reste encore à préciser la pathogénicité des entérocoques et du P. aeruginosa, ainsi que l'impact précis du geste chirurgical sur le succès thérapeutique.

    Date de soutenance: 26 Mars 2018
    Directeur(s) de thèse: Honorat, Raphaëlle
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Péritonite appendiculaire - Antibiothérapie - Evaluation des pratiques professionnelles - Pédiatrie - Germes
    Déposé le: 03 May 2018 11:38

    Actions (login required)

    Voir document