Logo Logo

Bénéfice d'un traitement par chirurgie de cytoréduction et Chimio-Hyperthermie Intra-Péritonéale chez les patients présentant une carcinose péritonéale d'origine colorectale associée à des métastases hépatiques ou pulmonaires synchrones

Pinto, Amandine (2018) Bénéfice d'un traitement par chirurgie de cytoréduction et Chimio-Hyperthermie Intra-Péritonéale chez les patients présentant une carcinose péritonéale d'origine colorectale associée à des métastases hépatiques ou pulmonaires synchrones. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1296Kb)

    Résumé en français

    La prise en charge des patients présentant une carcinose péritonéale d'origine colorectale (CPCR) associée à des métastases hépatiques (MH) ou pulmonaires (MP) synchrones est non consensuelle. L'objectif de cette étude était d'analyser la survie de ces patients après chirurgie de cytoréduction et Chimio-Hyperthermie Intra-Péritonéale (CRS/CHIP). Nous décrivions la stratégie chirurgicale mise en place et la morbi mortalité post opératoire (90 jours) dans notre centre. De janvier 2007 à septembre 2016, 130 patients étaient inclus, 33 présentant des MH (MH+) et 18 des MP (MP+). Le suivi médian était de 27 mois. Tous les patients MH+ ou MP+ recevaient une chimiothérapie néo-adjuvante, contrairement aux patients sans MH (MH- : 88.6%, p=0.05) et sans MP (MP- : 92%, p=0.36). L'association d'un anticorps monoclonal (bevacizumab dans 75% des cas) était plus fréquente dans le groupe MP+ (83.3% vs 53.6%, p=0.018). La prise en charge de la CRCP et des MH se faisait exclusivement per CHIP chez 18 patients (55%) et en 2 temps chirurgicaux chez 15 patients (45%), dont 8 nécessitant 2 temps hépatiques. Le management des MP se faisait toujours dans un second temps. La morbi mortalité postopératoire n'était pas différente en fonction des groupes. Les médianes de survie globale et sans récidive étaient de 64 mois (MH-) versus 31 mois (MH+) (p=0.08), et 22 mois (MH-) versus 18 mois (MH+) (p=0.08) respectivement. Les médianes de survie globale et sans récidive étaient de 64 mois (MP-) versus 27 mois (MP+) (p=0.05), et 21 mois (MP-) versus 7mois (MP+) (p=0.001) respectivement. En analyse multivariée, seule la présence de MP et l'ICP apparaissaient comme des facteurs péjoratifs de survie. Le traitement d'une CRCP associée à des MH ou des MP par CRS/CHIP et faisable. En présence de MH, une stratégie en 2 temps peut être proposée afin d'éviter toute hépatectomie majeure per CHIP. Une étude comparant la survie des patients MP+, en fonction d'un traitement par chimiothérapie seule ou par traitement séquentiel en intention curative, permettrait de valider le bénéfice de cette stratégie.

    Date de soutenance: 12 Janvier 2018
    Directeur(s) de thèse: Kirzin, Sylvain
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Carcinose péritonéale d'origine colorectale - Métastases hépatiques synchrones - Métastases pulmonaires synchrones - Stratégie hépatique - Morbi-mortalité
    Déposé le: 07 May 2018 18:23

    Actions (login required)

    Voir document