Logo Logo

Evaluation du risque des prescriptions inappropriées chez le sujet âgé atteint de cancer : étude rétrospective multicentrique chez 147 patients présentés en réunion de concertation pluridisciplinaire régionale d'oncogériatrie

Bourgouin, Marie (2013) Evaluation du risque des prescriptions inappropriées chez le sujet âgé atteint de cancer : étude rétrospective multicentrique chez 147 patients présentés en réunion de concertation pluridisciplinaire régionale d'oncogériatrie. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1300Kb)

    Résumé en français

    Introduction : le cancer est aujourd'hui la première cause de mortalité des patients âgés. La fréquence des comorbidités dans cette population entraine une majoration de l'exposition médicamenteuse. Méthodes : nous avons réalisé une étude rétrospective multicentrique chez les sujets âgés de plus de 65 ans atteints de cancer présentés en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) régionale d'oncogériatrie au cours de l'année 2012. L'objectif principal de notre étude était d'évaluer la fréquence des prescriptions médicamenteuses inappropriées dans cette population. Les objectifs secondaires étaient l'évaluation de la fréquence de la polymédication, ainsi que celle des interactions médicamenteuses potentielles impliquant les agents anti-cancéreux. Résultats : 147 patients ont été présentés en RCP. 106 patients ont été inclus dans notre étude. 61,3% présentait une prescription médicamenteuse inappropriée. 75,5% des patients étaient considérés comme polymédiqués. La consommation médicamenteuse moyenne était de 6,67 médicaments. 27 interactions médicamenteuses majeures ont été recensées, concernant 16% des patients. 6 interactions impliquaient une chimiothérapie (7,7% des patients). Conclusion : notre étude retrouve une fréquence importante des prescriptions inappropriées et de la polymédication. Pourtant leur impact chez les patients âgés atteints de cancer est peu évalué dans la littérature et le risque médicamenteux paraît, en pratique, non pris en compte dans la décision thérapeutique. De plus amples études paraissent nécessaires afin de mieux évaluer le risque médicamenteux chez ces patients.

    Date de soutenance: 15 Octobre 2013
    Directeur(s) de thèse: Balardy, Laurentand Lozano, Stéphanie
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: Prescription inappropriée - Polymédication - Interactions médicamenteuses - Iatrogénie - Sujets âgés - Cancer - Chimiothérapie
    Déposé le: 28 Oct 2013 12:24

    Actions (login required)

    Voir document