Logo Logo

Cryoglobulinémies associées à l'infection par le virus de l'hépatite E chez les patients transplantés d'organe solide

Marion, Olivier (2017) Cryoglobulinémies associées à l'infection par le virus de l'hépatite E chez les patients transplantés d'organe solide. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de Toulouse.)
Télécharger (208Kb)

    Résumé en français

    Une association entre l'infection par le virus de l'hépatite E (VHE) et l'apparition de cryoglobuline a été suggérée. Les objectifs de notre étude étaient de décrire la prévalence des cryoglobulinémies chez les patients transplantés d'organe solide (TOS) infectés par le VHE, d'étudier leurs évolutions sous ribavirine et d'évaluer leurs impacts sur la fonction rénale. Entre novembre 2005 et juin 2016, 128 cas d'infection à VHE ont été diagnostiqués chez des patients TOS suivis au CHU de Toulouse. Une recherche de cryoglobulinémie a été réalisée chez 66 patients à la phase aigüe et 51 patients à la phase chronique. Quarante-trois patients traités par ribavirine ont bénéficié d'un monitorage de la cryoglobulinémie sous traitement. La prévalence de la cryoglobulinémie était augmentée chez les patients TOS infectés par le VHE à la phase chronique (52,9%) comparativement à la phase aigüe (36,4%) (p=0.1) et à des patients TOS séronégatifs pour le VHE (23,6%) (p<0,001). L'infection par le VHE était un facteur de risque indépendant de cryoglobulinémie (OR 2,3, IC95% : [1,17-4,55] ; p=0,02). Après traitement par ribavirine et clairance du VHE, la prévalence des cryoglobulines diminuait significativement de 53,5% à 20,9% (p=0,003). La fonction rénale était significativement plus basse et la protéinurie était augmentée chez les patients porteurs de cryoglobulinémie. Deux cas de glomérulonéphrite membrano-proliférative ont été diagnostiqués, dont un cas chez un patient porteur d'une cryoglobuline. Une association entre l'infection à VHE et la formation de cryoglobuline semble exister. Néanmoins, les cryoglobulinémies associées au VHE n'ont que peu de manifestations cliniques chez les patients TOS.

    Date de soutenance: 05 Décembre 2017
    Directeur(s) de thèse: Kamar, Nassim
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Virus de l'hépatite E - Cryoglobulinémie - Ribavirine - Transplantation - Fonction rénale
    Déposé le: 27 Mar 2018 15:17

    Actions (login required)

    Voir document