Logo Logo

Facteurs prédictifs et impact sur la survie globale et sans récidive du taux de régression histologique (TRG) des métastases hépatiques d'origine colorectale opérées après chimiothérapie néoadjuvante

Serayssol, Chloé (2017) Facteurs prédictifs et impact sur la survie globale et sans récidive du taux de régression histologique (TRG) des métastases hépatiques d'origine colorectale opérées après chimiothérapie néoadjuvante. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (990Kb)

    Résumé en français

    Objectif : étudier la réponse histologique selon Rubbia-Brandt des MHCCR opérées après chimiothérapie néo-adjuvante (CNA). En isoler les facteurs prédictifs et son impact sur la survie globale et sans récidive. Patients et méthodes : 150 malades ont été inclus par un seul centre. Toutes les lames ont été relues en aveugle avec évaluation de la réponse histologique selon le TRG de RubbiaBrandt. Deux groupes ont été isolés, les répondeurs (R) qui avaient un TRG entre 1 à 3 et les non répondeurs (NR) qui avaient un TRG à 4 ou 5. Une analyse uni et multivariée a été réalisée pour rechercher les facteurs prédictifs de réponse histologique. Les analyses de SG et SSR ont été faites avec recherche des facteurs pronostiques. Résultats : 74 patients étaient R et 76 NR. L'analyse multivariée a retrouvé 5 facteurs prédictifs de non réponse histologique après CNA : nombre de cures de CNA > 7, absence de réponse radiologique à la CNA, absence de stratégie inversée, ré-hépatectomies, origine colique du primitif. Les SG de la population à 1, 3 et 5 ans étaient de 91, 57 et 36 %. Les SSR de la population à 1, 3 et 5 ans étaient de 43, 14 et 11%. Les médianes de SG des R étaient meilleures que les NR (4,5 vs 2,8 ans, 0,006), idem pour les SSR (14 vs 8,3, 0,002). En analyse multivariée des facteurs pronostiques de SG il y avait une interaction significative entre la réponse histologique et les emboles vasculaires néoplasiques microscopiques. En absence d'emboles, les facteurs pronostiques de SG indépendants étaient : réponse histologique, sexe masculin, thérapie ciblée, protocole en deux temps, statuts N+ du primitif. En présence d'emboles, les facteurs pronostiques de SG étaient les mêmes, excepté pour la réponse histologique qui n'était plus significative statistiquement. Les facteurs pronostiques de SSR en analyse multivariée étaient : la réponse histologique, taille de la plus grosse lésion > 3 cm, résection R1, et la présence d'une thérapie ciblée dans la CNA. Conclusion : la réponse histologique doit être systématiquement recherchée et notée sur les comptes rendus d'anatomo-pathologie car elle a un impact important sur les chiffres de SG et SSR après la chirurgie de MHCCR ayant eu une CNA. L'absence de réponse radiologique à la CNA et une CNA prolongée (>7 cures) sont les deux facteurs prédictifs de non réponse histologique les plus pertinents cliniquement.

    Date de soutenance: 20 Octobre 2017
    Directeur(s) de thèse: Muscari, Fabrice
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Cancer colorectal - Métastases hépatiques - Réponse histologique - TRG - Facteurs prédictifs - Facteurs pronostiques - Survie globale - Survie sans récidive
    Déposé le: 20 Mar 2018 15:03

    Actions (login required)

    Voir document