Logo Logo

Intérêt de la cytométrie en flux pour le diagnostic de la leucémie myélomonocytaire chronique

Lacombe, Julien (2017) Intérêt de la cytométrie en flux pour le diagnostic de la leucémie myélomonocytaire chronique. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2913Kb)

    Résumé en français

    La leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC) est une hémopathie maligne caractérisée par une monocytose > 1G/L persistante plus de 3 mois. Le diagnostic différentiel avec une monocytose réactionnelle peut s'avérer difficile. Par cytométrie en flux, nous avons étudié la répartition des sous-populations monocytaires chez 99 patients (44 LMMC et 55 non-LMMC). Les monocytes classiques CD14+/CD16-, intermédiaires CD14+/CD16+, et non-classiques CD14-/CD16+ ont été séparés par une stratégie de fenêtrage standardisée. Les formes myéloproliférative et myélodysplasique de LMMC ont été distinguées selon la leucocytose, respectivement = 13 G/L et < 13 G/L. Enfin, nous proposons un algorithme qui permet d'orienter vers une LMMC dysplasique en quantifiant la population de monocytes non-classiques (seuil < 1.64%), ou vers une LMMC proliférative à partir des monocytes classiques (seuil > 96%). Cet arbre décisionnel diagnostique une LMMC avec une valeur prédictive positive à 0.92 et négative à 0.83.

    Date de soutenance: 02 Octobre 2017
    Directeur(s) de thèse: Vergez, François
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: LMMC - Cytométrie en flux - Immunophénotype - Monocyte - Sous-populations
    Déposé le: 05 Mar 2018 18:32

    Actions (login required)

    Voir document