Logo Logo

Incorporation d'un greffon aux ischio-jambiers en fonction de la longueur de greffe présente dans les tunnels

Marot, Vincent (2017) Incorporation d'un greffon aux ischio-jambiers en fonction de la longueur de greffe présente dans les tunnels. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (4Mb)

    Résumé en français

    Introduction : La reconstruction du LCA à l'aide du semi-tendineux seul, replié en 4 brins (DT4) est une évolution de la technique classique utilisant les 2 ischio jambiers (DIDT). Il n'a jamais été publié de comparaison de ces deux techniques concernant l'incorporation osseuse de la greffe. DT4 étant plus courte, il y a moins de matériel dans le tunnel osseux. L'objectif principal de cette étude est de comparer l'incorporation du greffon dans le tunnel osseux tibial, à 1 an d'une ligamentoplastie par DIDT et DT4, sur des images IRM. Matériel et Méthodes : 62 patients ayant bénéficié d'une reconstruction du LCA ont été inclus prospectivement (31 DT4 et 31 DIDT). La même technique chirurgicale, les mêmes moyens de fixation et le même protocole de rééducation post-opératoire étaient utilisés dans les deux groupes. Seule la longueur de greffe présente dans les tunnels était différente (DT4 est plus courte). L'intégration et la ligamentisation ont été évaluées par mesure IRM à un an de recul. Les paramètres suivants étaient analysés. : signal-to-noise quotient (SNQ), élargissement du tunnel tibial, intensité du signal sur l'interface greffon-os échelle de Howell (mesurant le signal de la greffe). Nous avons déterminé le nombre de sujets nécessaires pour démontrer qu'à un an de recul, la différence entre la valeur de SNQ dans les deux techniques n'excédait pas une déviation standard. Avec un risque ?? de 2,5 % et un risque ß de 10%, nous devions inclure 31 patients dans chaque groupe. Les analyses comparatives ont été réalisées à l'aide de tests t de Student. Résultats : les valeurs moyenne du SNQ étaient de 5.2 ± 4.5 pour le groupe DIDT et 5.9 ± 3.7 pour le groupe DT4 (p>0.05). L'élargissement moyen du tunnel tibial était de 93.7% +/- 51.7 pour le groupe DIDT contre 80.0 % +/- 42.9 pour le groupe DT4 (p=0.2605). Il n'y avait pas de différence en fonction de l'intensité du signal sur l'interface greffon-os entre les 2 groupes (p= 0.7502) ni en ce qui concerne l'échelle de Howell (p=0.4544). Conclusion : A un an de recul, l'intégration et la ligamentisation évaluées par IRM n'étaient pas différentes dans les deux groupes étudiés DIDT et DT4. Nous mettons donc en évidence que la longueur de greffe n'influe pas l'intégration dans le tunnel.

    Date de soutenance: 30 Juin 2017
    Directeur(s) de thèse: Cavaignac, Etienne
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Reconstruction du LCA - DTA - Ligamentisation - Incorporation du greffon
    Déposé le: 26 Feb 2018 16:30

    Actions (login required)

    Voir document