Logo Logo

Evaluation de l'efficacité et du risque des outils du sevrage tabagique par les médecins de Midi-Pyrénées

Navarro, Isabelle (2017) Evaluation de l'efficacité et du risque des outils du sevrage tabagique par les médecins de Midi-Pyrénées. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (663Kb)

    Résumé en français

    Introduction : Le tabagisme a toujours une forte prévalence en France avec 36% de fumeurs. Celui-ci tue un fumeur sur deux soit 78000 personnes par an et est la première cause de décès prématuré. C'est pourquoi maitriser les outils du sevrage tabagique est capital. L'usage de la cigarette électronique en tant qu'outil de sevrage tabagique fait débat au sein de la communauté médicale. Objectif : Évaluer l'efficacité et le risque perçus par les médecins généralistes, cardiologues et pneumologues des outils du sevrage tabagique (TNS patchs, oraux, cigarette électronique, méthodes psycho-comportementales, médecines alternatives, bupropion, varénicline). Matériel et méthode : Étude épidémiologique observationnelle descriptive auprès des médecins généralistes, cardiologues, pneumologues de Midi-Pyrénées en utilisant un questionnaire électronique envoyé via l'URPS. Résultats : Sur les 2734 médecins contactés 127 médecins ont répondu (taux de réponse 4,64%). L'efficacité perçue des outils du sevrage tabagique sur l'abstinence à 6 mois était dans un ordre décroissant : les méthodes psycho-comportementales, les patchs nicotiniques, les médecines alternatives, les gommes nicotiniques. La cigarette électronique était jugée aussi efficace que les gommes nicotiniques. La varénicline et le bupropion étaient les méthodes jugées les moins efficaces. La dangerosité perçue des outils du sevrage tabagique était par ordre croissant : les méthodes psycho comportementales, les médecines alternatives, les patchs et les gommes, puis la cigarette électronique. La varénicline et le bupropion étaient les méthodes jugées les plus dangereuses. Conclusion : les méthodes jugées les plus efficaces sont aussi celles jugées le moins à risque (méthodes psycho comportementales, médecines alternatives, patchs nicotiniques). La cigarette électronique est jugée plus efficace et moins à risque que des outils validés du sevrage tabagique (bupropion, varénicline). Toutefois d'autres études randomisées comparatives à grande échelle avec une cigarette électronique de dernière génération sont nécessaires pour confirmer sa place en tant qu'outil du sevrage tabagique.

    Date de soutenance: 14 Septembre 2017
    Directeur(s) de thèse: Dupouy, Julie
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Sevrage tabagique - Efficacité - Risque - Méthodes psycho-comportementales - Médecines alternatives - Bupropion - Varénicline - Patchs nicotiniques - Gommes nicotiniques - Cigarette électronique
    Déposé le: 05 Feb 2018 17:59

    Actions (login required)

    Voir document