Logo Logo

Prévalence et facteurs de risque de l'artériopathie asymptomatique des membres inférieurs chez le diabétique : étude chez les patients hospitalisés en diabétologie au CHU de Toulouse

Sergent Ferreri, Matthieu (2013) Prévalence et facteurs de risque de l'artériopathie asymptomatique des membres inférieurs chez le diabétique : étude chez les patients hospitalisés en diabétologie au CHU de Toulouse. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (861Kb)

    Résumé en français

    L'objectif: connaitre la prévalence et les facteurs de risque de l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) parmi des patients diabétiques hospitalisés en hôpital de jour de diabétologie. Matériel et méthodes: il s'agit d'une étude rétrospective observationnelle chez des patients diabétiques sans antécédent d'AOMI connu. Un dépistage de l'AOMI a été organisé de mai 2010 à décembre 2011 en hôpital de jour de diabétologie au CHU de Toulouse. Au cours du dépistage, tous les patients ont bénéficié d'une mesure des pressions à la cheville, avec calcul de l'index de pression systolique (IPS). L'AOMI était définie par une mesure de l'IPS inférieure à 0,90 ou supérieure à 1,30. En présence d'AOMI, les prescriptions médicamenteuses et comptes rendus d'échodoppler artériel des membres inférieurs étaient réévalués à un an. Résultats: deux cent soixante-quatre patients ont été inclus. L'âge moyen est de 57,7 ans. La prévalence de l'AOMI est de 21,6%. Elle est de 6,4% avant 40 ans, 6,8% entre 40 et 49 ans, 25,4% entre 50 et 59 ans et 36,6% au-delà de 70 ans. Après analyse multi variée, les facteurs de risque significativement associés à l'AOMI sont : l'âge (OR = 1,04 IC95 1,01-1,07), l'antécédent d'infarctus du myocarde (OR = 7,47 IC95 2,86-20,80), la présence d'une sténose carotidienne connue (OR = 5,33 IC95 1,31-23,50), la présence d'une micro albuminurie (OR = 1,04 IC95 1,51-6,63). A un an, 49,1% des patients dépistés avaient un traitement médical optimal (association antiplaquettaire, inhibiteur du système rénine angiotensine et statine) et moins de la moitié avaient eu une échographie de contrôle. Conclusion: la prévalence de l'AOMI est importante chez les patients diabétiques asymptomatiques hospitalisés de plus de 50 ans. Ces résultats incitent au dépistage systématique et à un suivi rigoureux de ces patients à haut risque vasculaire.

    Date de soutenance: 07 Octobre 2013
    Directeur(s) de thèse: Malloizel Delaunay, Julie
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: AOMI - Diabète - Prévalence - Dépistage - Index de pression systolique
    Déposé le: 23 Oct 2013 12:11

    Actions (login required)

    Voir document