Logo Logo

Profil immunitaire des patients de réanimation en choc septique

Daniau, Barnabé (2017) Profil immunitaire des patients de réanimation en choc septique. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (4Mb)

    Résumé en français

    Introduction : les syndromes septiques (sepsis, choc septique) demeurent l'une des principales causes de mortalité en service de réanimation. Malgré une amélioration de la prise en charge, des complications et une mortalité tardive persistent. L'aggravation de l'infection initiale, la survenue d'infections secondaires ou de réactivations virales, semblent être les conséquences d'un échec du système immunitaire. Des inhibiteurs d'immune checkpoints (ICPs), thérapeutiques ciblées visant à restaurer les fonctions immunitaires, voient le jour tant dans des situations infectieuses que malignes. Dans ce contexte, il apparait désormais important de mieux comprendre les mécanismes qui conduisent à cet état d'immunosuppression liée au sepsis et de disposer de marqueurs permettant d'améliorer la prise en charge de ces patients et la mise en place rapide de ces thérapeutiques ciblées. Notre hypothèse de travail était que la compétence du système immunitaire avait un impact sur l'évolution clinique des patients en choc septique. L'objectif de l'étude était donc de dresser le profil immunitaire des patients atteints de sepsis et de le corréler à leurs paramètres cliniques. Matériel et méthodes : cette étude prospective a été menée sur une cohorte de 80 patients admis dans un service de réanimation du CHU de Toulouse entre mai 2015 et décembre 2016 pour choc septique. Un profil immunitaire des populations lymphocytaires T (expression d'ICPs, quantification du taux de Tregs) a été établi chez chacun de ces patients lors du diagnostic de choc septique puis au 3ème et 7ème jour, par cytométrie en flux. Résultats : 2B4 est l'ICP que l'on retrouve le plus souvent exprimé par les lymphocytes T CD8+ des patients de notre cohorte. Les niveaux de co-expression de 3 ICPs (2B4, PD1 et CD160) permettent de définir 4 profils de patients avec des taux de survie significativement différents. Notamment, l'expression de PD1, seul ou associé à 2B4, par les lymphocytes T CD8+ apparait comme un facteur péjoratif. PD1 est l'ICP le plus exprimé par les lymphocytes T CD4+ des patients de notre cohorte. Les niveaux d'expression de 2 ICPs (PD1 et 2B4) permettent de définir 3 profils de patients. Les profils T CD4+ ne semblent pas corréler ni à des profils T CD8+ particuliers, ni à un pronostic. Conclusion : notre étude est à notre connaissance la première à mettre en évidence une association significative entre l'expression de PD-1 sur les LT CD8+ et un pronostic péjoratif pour les patients admis pour sepsis en service de réanimation. Dans notre cohorte, peu de patients semblent présenter un état d'épuisement lymphocytaire profond et il est possible que l'exposition aiguë à l'antigène ait été trop brève pour induire des dysfonctions lymphocytaires franches et précoces. Il pourrait être intéressant de compléter notre étude sur une cohorte plus étendue avec un profilage à distance du choc associé à une étude des fonctions lymphocytaires. Une étude parallèle des cellules phagocytaires de l'immunité innée, en première ligne de la réponse anti-bactérienne lors du sepsis, pourrait aussi être pertinente.

    Date de soutenance: 21 Septembre 2017
    Directeur(s) de thèse: Vergez, François
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Choc septique - épuisement lymphocytaire - Immune checkpoints
    Déposé le: 08 Jan 2018 15:48

    Actions (login required)

    Voir document