Logo Logo

Etude prospective du microbiote intestinal et sanguin chez des patients atteints de stéatopathie métabolique

Delabaudière, Cyrielle (2017) Etude prospective du microbiote intestinal et sanguin chez des patients atteints de stéatopathie métabolique. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2051Kb)

    Résumé en français

    Introduction : la stéatopathie métabolique (St. Met) est associée à une dysbiose intestinale et à une augmentation de la translocation bactérienne. L'Escherichia coli du groupe B2 produisant la génotoxine colibactine altère la perméabilité intestinale mais son implication dans la physiopathologie des hépatopathies métaboliques n'est pas connue. Par ailleurs, le taux sanguin d'ADNr16S, reflet de l'endotoxinémie, et la présence de Sphingomonas dans le sang est augmenté chez les patients obèses avec fibrose. L'objectif de notre travail était d'explorer dans une population de patients atteints de St. Met la relation entre le degré de sévérité de leur St. Met et 1/ la prévalence dans le microbiote intestinal de l'E. coli B2 et 2/ la quantité d'ADNr 16S dans le sang et la composition taxonomique du microbiote sanguin. Patients et méthodes : il s'agit d'une étude clinique prospective, translationnelle, monocentrique. Nous avons inclus 102 patients présentant une St. Met confirmée par biopsie. Des échantillons de selles et de sang étaient collectés le jour de la biopsie pour étudier respectivement 1/ la présence d'E. coli du groupe B2 et de l'îlot génomique pks qui code pour la colibactine ; 2/ la quantité d'ADNr 16S sanguin par rt qPCR et la composition taxonomique du microbiote sanguin par séquençage métagénomique haut débit. Résultats : étude 1 sur le microbiote intestinal : nous avons retrouvé une prévalence de 48% d'E. coli du groupe B2 qui ne différait pas selon la sévérité de la fibrose mais qui était associée à la présence d'une stéato-hépatite (p=0.05) et en particulier d'une ballonisation hépatocytaire (p=0.04). Parmi les porteurs de B2, 47% exprimaient l'îlot pks mais nous n'avons pas observé de lien avec la stéato-hépatite ou la fibrose. Etude 2 sur le microbiote sanguin : une augmentation non significative de la concentration d'ADNr 16S était observée chez les patients avec une fibrose. L'analyse taxonomique de l'ADNr 16S sanguin a montré une corrélation entre la fibrose sévère (F3-F4) et l'augmentation des Sphingomonadales, Sphingomonadaceae et Sphingomonas et la diminution des Sphingobacteria et Sphingobacteriales par rapport aux patients avec une fibrose légère à modérée (F0-F2) (p <0.05). Conclusion : le portage d'E. coli du groupe B2 est augmenté chez les patients présentant une St. Met par rapport à la population générale (48% vs 34%). Le rôle de la colibactine dans la survenue d'une stéato-hépatite reste à établir. Il existe par ailleurs une corrélation entre la richesse du microbiote sanguin en Sphingomonas et la sévérité de la fibrose hépatique, comme observé dans une cohorte espagnole de chirurgie bariatrique. Ceci suggère d'explorer Sphingomonas comme un biomarqueur sanguin potentiel de fibrose et d'étudier son rôle causal sur le développement de la fibrose hépatique.

    Date de soutenance: 13 Octobre 2017
    Directeur(s) de thèse: Guillaume, Maeva
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Stéatopathie métabolique - Microbiote intestinal - Microbiote sanguin - Escherichia coli du groupe B2 - ADNr 16S - Sphingomonas
    Déposé le: 14 Dec 2017 11:27

    Actions (login required)

    Voir document