Logo Logo

Caractéristiques et prise en charge des accidents hémorragiques sous anticoagulants oraux au CHU de Toulouse en 2016

Roques, Morgane (2017) Caractéristiques et prise en charge des accidents hémorragiques sous anticoagulants oraux au CHU de Toulouse en 2016. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Santé de Toulouse.)
Télécharger (33Kb)

    Résumé en français

    Introduction : l'anticoagulation orale est le traitement de référence pour la prévention et le traitement des pathologies à risque thromboembolique artériel et veineux. Parmi ces pathologies, les plus fréquentes sont la fibrillation atriale et la maladie thromboembolique veineuse. Le risque majeur associé à leur utilisation est le risque hémorragique. Objectif : l'objectif principal de cette étude est de décrire les caractéristiques de la population et des hémorragies, la prise en charge et le pronostic des patients hospitalisés au CHU de Toulouse pour une hémorragie grave sous anticoagulants oraux comprenant les antivitamines K (AVK) et les anticoagulants oraux directs (AOD). Les objectifs secondaires sont de comparer les caractéristiques des patients, le type d'hémorragie et le pronostic des patients dans le groupe traité par AVK et le groupe traité par AOD. Matériel et méthode : il s'agit d'une étude descriptive, rétrospective, mono-centrique, au sein du centre hospitalo-universitaire (CHU) de Toulouse. Nous avons recensé, à l'aide du Programme de médicalisation du système d'information du CHU de Toulouse, tous les patients hospitalisés du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016 pour une hémorragie sous anticoagulants oraux. Résultats : 222 patients ont été inclus dont 186 patients sous AVK et 36 sous AOD. La moyenne d'âge était de 78,9 ans et 60,4% de la population était de sexe masculin. 26,3% des patients sous AVK étaient insuffisants rénaux versus 8,3% des patients sous AOD (p=0.02). , Les trois saignements les plus fréquents sont intracrâniens (30,6%), digestif (24,7%) et musculaire ou de paroi (18,5%). Une anémie sévère est retrouvée avec un taux inférieur à 7g/dl chez 35 patients (15%). 45,1% des patients ont bénéficié d'un geste hémostatique et 38,7% une transfusion de culots globulaires. La prise en charge des hémorragies graves sous AVK n'est conforme aux recommandations professionnelles que dans 52,6% des cas et la prise en charge des hémorragies sous AOD ne semble pas standardisée. La durée moyenne du séjour est de 9,3 jours. La mortalité est de 10,4% de la population étudiée. Conclusion : malgré l'augmentation constante de la prescription d'AOD en France, la grande majorité des patients hospitalisés au CHU de Toulouse pour la prise en charge d'une hémorragie sous anticoagulants est traitée par AVK. Dans cette population, les caractéristiques des patients sous AVK ou AOD sont globalement comparables. La prise en charge des hémorragies sous anticoagulants oraux et notamment sous AVK doit encore s'améliorer au CHU de Toulouse. Cette étude rapporte un taux de mortalité intra-hospitalière élevé et met en avant l'importance des hémorragies cérébrales sous anticoagulants oraux, aux conséquences lourdes.

    Date de soutenance: 11 Octobre 2017
    Directeur(s) de thèse: Bura-Rivière, Alessandra
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Anticoagulants oraux - AVK - AOD - Hémorragies sous anticoagulant - Risque hémorragique - Antagonisation - Pharmacovigilance
    Déposé le: 04 Dec 2017 17:55

    Actions (login required)

    Voir document