Logo Logo

Intérêt du dosage des chaines légères libres sériques dans la leucémie lymphoïde chronique

Le Bouar, Marine (2017) Intérêt du dosage des chaines légères libres sériques dans la leucémie lymphoïde chronique. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1174Kb)

    Résumé en français

    La leucémie lymphoïde chronique est une hémopathie fréquente pour laquelle l'évolution clinique est très hétérogène, en particulier chez les patients diagnostiqués à un stade précoce. Les marqueurs pronostiques déjà proposés pour identifier les patients à risque d'évolution rapide posent pour la plupart le problème d'un accès très limité. L'objectif de ce travail est d'étudier l'intérêt du dosage des chaines légères libres sériques, facilement réalisable et au coût relativement faible, au moment du diagnostic en tant que marqueur pronostique, ainsi qu'au cours du suivi de patients atteints de LLC en évaluant sa relation avec le taux de maladie résiduelle. Une analyse des données de 267 patients pris en charge à l'institut Bergonié pour une LLC a été réalisée. Les dosages de chaines légères libres sériques ont été effectués au diagnostic chez 192 patients. Environ 40% d'entre eux avaient été traités à la fin de l'étude, après une médiane de suivi de 30 mois. Soixante-cinq patients présentaient au diagnostic un ratio ?/? anormal. La médiane de survie sans traitement était plus courte chez les patients avec un ratio ?/? anormal au diagnostic, chez l'ensemble des patients et notamment chez les patients en stade A (p <0,001). Au-delà d'un seuil déterminé à 38,4 mg/L, la somme des chaines légères libres ? et ? permettait également de prédire, de façon plus significative encore et indépendante, le risque de mise sous traitement (p <0,001). Au cours du suivi post-traitement de la maladie, la présence d'un déséquilibre du ratio ?/? était associée à une maladie résiduelle supérieure à 0,01% dans 93,1% des cas. De façon similaire à ce qui a pu être observé pour la MRD, le temps médian de survie avant le traitement suivant était significativement plus court pour les patients avec un ratio ?/? anormal ou une somme ?+? anormale. Plus généralement, la maladie résiduelle semblait évoluer au cours du temps de la même façon que le ratio ?/? et la somme ?+?. Ces observations nécessitent d'être confirmées dans de nouvelles études standardisées à plus grande échelle mais pourraient être des informations intéressantes dans la prise en charge du patient au diagnostic, afin de cibler les patients à risque d'évolution rapide, ainsi qu'au cours du suivi, à l'heure où de nombreuses études s'intéressent à l'adaptation des traitements à la maladie résiduelle.

    Date de soutenance: 03 Octobre 2017
    Directeur(s) de thèse: Durrieu, Françoise
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Leucémie lymphoïde chronique - Facteurs pronostiques - Chaines légères libres - Maladie résiduelle - Survie sans traitement
    Déposé le: 21 Nov 2017 16:11

    Actions (login required)

    Voir document