Logo Logo

Déclenchement artificiel du travail à terme : développement d'un nomogramme de prédiction du risque d'échec

Ghiduci, Marie-Charlotte (2013) Déclenchement artificiel du travail à terme : développement d'un nomogramme de prédiction du risque d'échec. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (474Kb)

    Résumé en français

    En France, le déclenchement artificiel du travail représente 22,7% des grossesses (risque de césarienne non programmée : 20-25%). L'objectif de notre étude était de créer un modèle de prédiction du risque d'échec du déclenchement, sous forme de nomogramme. Matériels et Méthodes :Le modèle a été établi à partir d'une cohorte rétrospective de 423 patientes déclenchées = 37SA sur enfant vivant à la maternité du CHU de Toulouse en 2011 (exclusion des IMG et des utérus cicatriciels). L'échec de déclenchement était défini par la nécessité de réaliser une césarienne en phase de latence. Résultats :Taux de césarienne pour échec de déclenchement = 12,8%. Les facteurs indépendamment associés à l'échec étaient: l'IMC, la dilatation cervicale, la parité et le déclenchement pour pathologie vasculaire. L'aire sous la courbe du modèle était à 0,72. Conclusion :Le nomogramme établi paraît robuste. En identifiant précocement le risque d'échec, il permettrait une meilleure information des patientes et une aide à la décision sur les modalités de l'accouchement.

    Date de soutenance: 19 Avril 2013
    Directeur(s) de thèse: Parant, Olivier
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Césarienne - Facteurs prédictifs - Nomogramme - Déclenchement médical du travail
    Déposé le: 21 Oct 2013 12:35

    Actions (login required)

    Voir document