Logo Logo

Administrations répétées d'ocytocine chez 18 nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant un syndrome de Prader-Willi : effets sur la succion-déglutition et sur les interactions mère-enfant

Cessans, Catie (2015) Administrations répétées d'ocytocine chez 18 nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant un syndrome de Prader-Willi : effets sur la succion-déglutition et sur les interactions mère-enfant. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (3557Kb)

    Résumé en français

    De 0 à 9 mois, le syndrome de Prader-Willi (SPW) est marqué par une hypotonie associée à des difficultés alimentaires avec des troubles de la succion-déglutition. Des modèles animaux (MAGEL 2 KO) ont démontré une amélioration de ces troubles après administration d'Ocytocine (OT) dès la naissance. Notre étude prospective chez 18 nourrissons SPW évalue la tolérance de l'administration précoce d'OT selon 3 paliers de doses (4UI 1 jour /2 puis 4 UI quotidien puis 4 UI 2/ jour pendant 7 jours). Les effets sur la succion-déglutition selon un score clinique (NOMAS) et radioscopique et sur les interactions mère-enfant selon l'échelle ADBB et m-ADBB ont aussi été analysées. Résultats : aucun effet secondaire de l'administration d'OT n'a été retrouvé. Sur 8 jours, la succion - déglutition est améliorée chez tous les enfants inclus. L'efficacité des tétées est normale pour environ 50 % des inclus selon l'index d'efficience (PRO selon Lau) après administration d'OT. Certains aspects cliniques relationnels comme le contact visuel et l'expression faciale semblent être améliorés par l'OT. Les dosages d'OT urinaire et plasmatique et de ghreline plasmatique mettent en évidence de nouvelles considérations physiopathologiques. La dose de 4 UI par jour du palier 2 semble être la dose la plus adaptée pour la succion-déglutition. Conclusion : notre étude démontre l'excellente tolérance de l'OT en période néonatale avec des résultats encourageants concernant la succion-déglutition et les interactions mère-enfant et. Il semble important d'élargir la population traitée et confirmer ces effets avec la dose de 4 UI quotidienne par une étude randomisée versus placebo.

    Date de soutenance: 29 Avril 2015
    Directeur(s) de thèse: Tauber, Maithé
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: SPW - Ocytocine - Succion - Déglutition - Interactions mère-enfant - ADBB - m-ADBB - Ghreline
    Déposé le: 05 Oct 2017 12:04

    Actions (login required)

    Voir document