Logo Logo

Evaluation sur un modèle cellulaire d'hépatocarcinome d'extraits de plantes andino-amazoniennes sélectionnées à partir d'une démarche ethnopharmacologique

Lavergne, Cédric (2013) Evaluation sur un modèle cellulaire d'hépatocarcinome d'extraits de plantes andino-amazoniennes sélectionnées à partir d'une démarche ethnopharmacologique. Thèse d'exercice en Pharmacie, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2014Kb)

    Résumé en français

    L'hépatocarcinome (HCC) est le 5ème cancer dans le monde et son taux de survie à 5 ans est faible (<10%). Il n'existe pas de traitement efficace à ce jour, hormis les approches chirurgicales ou le sorafénib avec un gain de survie de 3 mois. Face à cette limitation d'alternatives thérapeutiques, l'identification de nouvelles molécules notamment d'origine naturelle représente un enjeu important. Des enquêtes ethnopharmacologiques au Pérou ont permis de récolter 137 espèces végétales dont 32 utilisées localement contre des pathologies hépatiques et de préparer 63 premiers extraits. Ils ont été testés selon une approche de criblage phénotypique sur la lignée humaine d'hépatocarcinome, Hep3B. Leur évaluation a été effectuée suivant 3 étapes d'analyse cellulaire : 1- Le criblage simple (observation des changements morphologiques) 2- La détermination de la cytotoxicité (calcul de la concentration inhibitrice à 50%, CI50) 3- Le criblage phénotypique (détermination de phénotypes originaux) L'objectif a été de sélectionner puis d'étudier les extraits induisant des changements phénotypiques originaux. A partir des résultats obtenus, la première étape nous a permis de retenir 28 extraits, après définition d'un SCORE reprenant l'ensemble des observations. La deuxième étape n'a retenu que 14 extraits en se fixant un seuil de cytotoxicité à 50 µg/ml (CI50). Enfin, la troisième étape a conduit à la sélection de 4 extraits : - 2 extraits induisent un blocage des cellules Hep3B en prométaphase (Iridaceae 1 et Asteraceae 2) - 2 extraits, issus du même genre, induisent une réorganisation du cytosquelette (Asteraceae 9 et 10). De manière intéressante, les plantes dont sont issus ces 4 extraits avec un phénotype original sont à ce jour peu étudiées tant sur le plan chimique que pharmacologique, suggérant qu'elles puissent être source de nouvelles molécules d'intérêt thérapeutique et/ou possédant des structures originales.

    Date de soutenance: 10 Octobre 2013
    Directeur(s) de thèse: Gairin, Jean-Edouard
    Sujet(s): Pharmacie
    Facultés: Pharmacie
    Mots-clés libres: Hépatocarcinome - Criblage phénotypique - Hep3B - Extraits de plantes - Ethnopharmacologie - Mitose - Microtubules
    Déposé le: 21 Oct 2013 11:03

    Actions (login required)

    Voir document