Logo Logo

Relations médecins généralistes - hôpital : évaluation à un an d'une filière d'admission directe dans un service de médecine interne au CHU de Toulouse

Toledano, Albanie (2017) Relations médecins généralistes - hôpital : évaluation à un an d'une filière d'admission directe dans un service de médecine interne au CHU de Toulouse. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1253Kb)

    Résumé en français

    Introduction : les relations ville - hôpital sont souvent insatisfaisantes pour les médecins généralistes, pivots du parcours de soins. L'accès rapide et direct à l'hospitalisation est complexe et lesmédecins sont trop souvent contraints d'adresser indûment leurs patients aux urgences. En 2016, une filière d'admission directe avec une unité dédiée à cette activité a été créée dans le service de Médecine Interne du pôle I3LM (Immunité, Inflammation, Infection-Appareil-Locomoteur) au CHU de Toulouse pour faciliter la prise en charge des patients nécessitant une admission rapide et directe. Objectif : évaluer à un an de son ouverture le service rendu par la filière auprès des médecins généralistes ayant eu recours à l'unité d'admission directe. Matériel et méthode : étude rétrospective réalisée auprès des médecins généralistes de Midi-Pyrénées ayant eu recours à la filière d'admission directe du service de Médecine Interne au cours de l'année 2016. Nous avons évalué la satisfaction des praticiens, la typologie des patients, les caractéristiques des séjours hospitaliers et le suivi après l'hospitalisation. Résultats : sur 132 médecins généralistes interrogés, 90 (68,2%) ont répondus au questionnaire. Les médecins étaient très satisfaits ou satisfaits de cette filière à 96,7%. Pour 94,4% des médecins, le recours à la filière était ressenti comme un gain de temps pour l'obtention d'une hospitalisation non programmée et 56,7% d'entre eux pensent que la filière a permis d'éviter un passage par les urgences. Les pathologies prises en charge couvraient un large spectre de l'activité d'un service de Médecine Interne, de la médecine polyvalente de proximité à la médecine de recours. Quatre-vingt-onze pour cent des patients sont rentrés directement à leur domicile après leur hospitalisation, 39% ont été revus en consultation par un médecin du service et 25% ont été convoqués pour une hospitalisation de jour ou traditionnelle. Une extension de cette modalité d'admission à d'autres spécialités médicales, particulièrement la Gériatrie est souhaitée par les médecins interrogés. Discussion et conclusion : les principales limites de ce travail sont l'absence d'évaluation quantitative du délai d'hospitalisation et un possible biais favorisant la satisfaction des médecins, puisque seuls ceux ayant de fait obtenu une hospitalisation par la filière ont été interrogés. L'unité d'admission du service de Médecine Interne, pôle I3LM, est un outil utile et massivement apprécié des médecins ayant répondus à notre enquête pour l'hospitalisation non programmée rapide des patients et réduisant vraisemblablement le recours aux Urgences.

    Date de soutenance: 29 Mars 2017
    Directeur(s) de thèse: Sailler, Laurent
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Relations ville-hôpital - Admission directe - Médecins de ville - Médecine interne - Hospitalisation non programmée
    Déposé le: 28 Aug 2017 14:36

    Actions (login required)

    Voir document