Logo Logo

Comportements des soignants lors de la prise en charge des mutilations génitales féminines à Toulouse. Etude qualitative

Tatin, Héloïse and Zouzouo Gloagen, Marie (2016) Comportements des soignants lors de la prise en charge des mutilations génitales féminines à Toulouse. Etude qualitative. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (394Kb)

    Résumé en français

    Introduction : le sujet des Mutilations Génitales Féminines (MGF) est jugé tabou. 84% des femmes excisées trouvent bénéfique d'en parler à un soignant. Elles soulignent une incapacité des médecins à aborder cette question. Le manque de formation est souvent la seule explication avancée par les soignants. Les recommandations médicales affirment le bénéfice d'une prise en charge pluridisciplinaire. Devant l'absence de réseau toulousain identifié, les soignants se sentent démunis. Quels sont les comportements des soignants face aux MGF et comment améliorer la prise en charge de ces femmes sur Toulouse?! Méthodes : les chercheuses ont choisi de réaliser une étude qualitative avec des entretiens semi-dirigés interrogeant 18 médecins dont 10 généralistes et 8 gynécologues. Le critère d'exclusion était l'absence de patiente excisée rencontrée sur Toulouse. Résultats : les résultats de cette étude montrent que les difficultés des soignants à aborder le sujet dépendent plus de préjugés et de facteurs individuels que de leur expérience. Cette étude montre une réelle ambivalence des soignants entre leur peur d'intrusion et leur désir d'implication ainsi qu'une difficulté de maintenir une distance empathique. Ils ont demandé la mise en place d'une formation regroupant la violence, la sexualité, l'interculturalité, et avant tout une formation à la communication. Le silence des professionnels de santé toulousains a été un frein à la prise en charge de ces femmes. Pour accompagner les femmes excisées à leur rythme et au cas par cas, la demande des soignants est de pouvoir se référer à un réseau visible, local, accessible, avec la possibilité de faire appel à une femme chirurgien de la reconstruction clitoridienne. L'association "Ta vie en main" accompagnant ces femmes, est apparue. Un centre de recours est en cours de mise en place. Discussion : cette dynamique facilitera les démarches des femmes concernées. Il serait intéressant de l'évaluer dans quelques années.

    Date de soutenance: 15 Avril 2016
    Directeur(s) de thèse: Courteaut, Valerie
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Mutilation génitale féminine - Professionnels de santé - Médecin généraliste - Toulouse - Violence - Culture - Sexualité - Communication - Réseau de soins
    Déposé le: 28 Aug 2017 14:41

    Actions (login required)

    Voir document