Logo Logo

Les résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes orientés vers les urgences : recherche des facteurs de risque des hospitalisations inappropriées et des hospitalisations potentiellement évitables

Binot, Ingrid (2013) Les résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes orientés vers les urgences : recherche des facteurs de risque des hospitalisations inappropriées et des hospitalisations potentiellement évitables. Thèse d'exercice en Médecine générale, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (839Kb)

    Résumé en français

    Etat des lieux. Lorsqu'un résident d'Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) est transféré vers l'hôpital, il passe par les urgences dans la moitié des cas. Or il est admis qu'un tel parcours de soin majore la morbidité du patient. L'objectif de notre étude est d'identifier les facteurs de risques associés aux Hospitalisations Inappropriées (HI) et aux Hospitalisations Potentiellement Evitables (HPE) des résidents d'EHPAD. Méthode. Etude pilote rétrospective avec recueil de données le jour de l'admission des résidents orientés par une EHPAD aux urgences et à 7 jours de leur retour à l'EHPAD. L'identification des facteurs de risques associés aux HI et aux HPE a été réalisée grâce au logiciel STATA(r). Résultats. Les HI sont plus fréquentes quand le score ADL avant l'envoi est plus bas (p=0,03), lorsqu'en l'absence de signe de gravité la principale raison d'envoi est " pour se rassurer " (p=0,03) et " à cause d'un manque de moyens techniques à l'EHPAD " selon le médecin des urgences (p=0,03). Il semble que les HPE sont plus fréquentes quand le motif principal d'envoi est " trouble hydro électrolytique, déshydratation, décompensation d'un diabète " (p=0,08). La "iatrogénie médicamenteuse" est retrouvée dans 44,4% des pathologies évitables. Le parcours de soin semble être associé à une aggravation de la dépendance des résidents d'EHPAD (p=0,05). Conclusion. La plupart des associations significatives avec des HI et des HPE ont été retrouvées en amont des urgences ce qui suggère qu'une intervention efficiente doit cibler la prise en charge du résident au sein de l'EHPAD.

    Date de soutenance: 27 Septembre 2013
    Directeur(s) de thèse: Rolland, Yves
    Sujet(s): Médecine générale
    Facultés: Rangueil
    Mots-clés libres: EHPAD - Services d'urgences - Hospitalisations inappropriées - Hospitalisations potentiellement évitables
    Déposé le: 17 Oct 2013 09:22

    Actions (login required)

    Voir document