Logo Logo

Facteurs pronostiques à long terme et place des comorbidités dans la prise en charge du choc cardiogénique

Orloff, Elisabeth (2017) Facteurs pronostiques à long terme et place des comorbidités dans la prise en charge du choc cardiogénique. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1391Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Le traitement du choc cardiogénique (CC) demeure imparfait avec un taux de mortalité initial élevé quel qu'en soit l'étiologie, et ce malgré les progrès médicaux récents concernant de nouvelles thérapeutiques médicamenteuses et d'assistance circulatoire. À ce jour, les facteurs prédictifs de mortalité à long terme (LT) du CC sont peu décrits dans la littérature. (b) But : Connaître les facteurs prédictifs à LT du CC toutes causes confondues. Méthodes : Nous avons inclus rétrospectivement 275 patients en CC admis dans notre centre entre janvier 2013 et décembre 2014. La mortalité a été recueillie par appel téléphonique en décembre 2016. Le modèle de risque proportionnel de Cox a été utilisé pour déterminer les variables indépendamment corrélées à la mortalité à LT. Résultats : Les patients étaient majoritairement des hommes (76%) âgés de 64 ans (±15,5), porteurs d'une cardiopathie (63%) principalement ischémique (42%). Les principales causes étaient le syndrome coronaire aigue (35%), la décompensation d'insuffisance cardiaque (34%), l'arrêt cardiaque (21%) et l'arythmie ventriculaire (16%) ou supraventriculaire (10%). En décembre 2016, 62,5% des patients étaient décédés. Après une analyse multivariée, l'utilisation préalable de bêtabloqueurs (RR 0,61 [IC95% 0,41 - 0,89] p=0,01) et la réalisation initiale d'une exploration angiocoronarographique (RR 0,57 [IC95% 0,38 - 0,86] p=0,007) étaient des facteurs protecteurs associés à la survie à LT. L'âge (RR 1,02 par an [IC95% 1,01 - 1,04] p<0,001), le nombre d'amines utilisées (RR 1,45 pour une de plus [IC95% 1,20 - 1,75] p<0,001) et l'épuration extra-rénale (RR 1,66 [IC95% 1,09 - 2,55] p=0,02) étaient associés à une surmortalité à LT. Conclusion : La mortalité du CC demeure importante concernant plus de la moitié des patients à LT. L'utilisation préalable de bêtabloqueurs et la réalisation initiale d'une coronarographie sont associées à une meilleure survie alors que l'âge, l'insuffisance rénale et l'utilisation d'amines semblent aggraver le pronostic.

    Date de soutenance: 21 Avril 2017
    Directeur(s) de thèse: Delmas, Clément
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Choc cardiogénique - Facteurs pronostiques - Mortalité à long terme
    Déposé le: 16 May 2017 11:52

    Actions (login required)

    Voir document