Logo Logo

Grossesse chez les patientes séropositives pour le VIH : description de la population et étude de l'impact de la précarité chez les patientes suivies à la maternité du CHU de Toulouse entre 2013 et 2016

Gillon, Claire (2017) Grossesse chez les patientes séropositives pour le VIH : description de la population et étude de l'impact de la précarité chez les patientes suivies à la maternité du CHU de Toulouse entre 2013 et 2016. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1601Kb)

    Résumé en français

    Contexte : les grossesses des patientes séropositives sont en augmentation. Ce sont des grossesses à risque, dans une population à fort taux de précarité. Objectif : décrire le déroulement de ces grossesses, les comparer aux données de l'enquête nationale périnatale 2010 (ENP), évaluer l'impact de la précarité sur les issues périnatales. Matériel et méthodes : étude rétrospective sur l'ensemble des grossesses de patientes séropositives suivies à la maternité Paule de Viguier entre 2013 et 2016. Utilisation de l'European Deprivation Index (EDI) et du score EPICES pour évaluer la précarité. Résultats : 127 grossesses incluses dont 118 naissances vivantes. Les patientes sont majoritairement originaires d'Afrique Noire. Le taux de précarité est important (34,7% dans le rang EDI le plus défavorisé ; 87,5% de précaires selon EPICES sur les patientes de 2016). En comparaison avec l'ENP, les patientes sont plus âgées, ont un niveau d'éducation inférieur, plus de surpoids et d'obésité, plus d'antécédents de diabète et d'hypertension. Elles assistent à moins de consultations prénatales. Leurs grossesses sont plus souvent compliquées de diabète gestationnel, d'hypertension gravidique et de pré-éclampsie. Le taux de césariennes est plus important. Il y a plus d'hypotrophes parmi les nouveaux nés. La précarité selon l'EDI et le score EPICES n'est pas statistiquement associée aux issues défavorables. Conclusion : la population des patientes séropositives enceintes a un fort taux de précarité. Ces grossesses à risque nécessitent un suivi spécialisé et rapproché. Un dépistage systématique de la précarité parmi les patientes de la maternité Paule de Viguier pourrait être mis en place.

    Date de soutenance: 31 Mars 2017
    Directeur(s) de thèse: Simon-Toulza, Caroline
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Grossesse - Précarité - défavorisation - VIH - European deprivation index (EDI) - EPICES - Complications de grossesse - Issues néonatales défavorables
    Déposé le: 06 Jun 2017 13:16

    Actions (login required)

    Voir document