Logo Logo

Evaluation du scanner multi-barrettes dans le diagnostic de la maladie de Cacchi Ricci

Correge, Laurie (2013) Evaluation du scanner multi-barrettes dans le diagnostic de la maladie de Cacchi Ricci. Thèse d'exercice en Médecine spécialisée, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (8Mb)

    Résumé en français

    Objectif : Comparer la sensibilité diagnostique du scanner multi-barrettes dans la maladie de Cacchi Ricci, par rapport à l'urographie intraveineuse. Matériels et méthodes : Un scanner multi-barrettes et des clichés d'urographie post-tomodensitométrie ont été réalisés chez 21 patients présentant une forte suspicion clinique ou radiologique de maladie de Cacchi Ricci. Le protocole scanner comprenait 2 acquisitions couvrant les étages abdomino-pelviens, l'une sans injection de produit de contraste (SPC) et l'autre 8 minutes après injection de 100 ml de produit de contraste iodé. L'interprétation a été réalisée en double aveugle par 2 observateurs s'attachant à mettre en évidence les signes caractéristiques de la maladie. Le critère diagnostique était la présence d'au moins 3 images d'addition linéaire ou arrondie de produit de contraste dans au moins une papille rénale. Une analyse rétrospective de 40 patients témoins appariés selon l'âge et le sexe a été faite sur les temps tardifs d'uroscanners. Résultats : Le diagnostic de la maladie de Cacchi Ricci a été fait chez 11 patients avec les 2 techniques d'imagerie (52%). Aucun diagnostic n'a été effectué dans la population témoin. Des images d'addition papillaires ne respectant pas les critères diagnostiques ont été retrouvées chez 6 patients (28,5%). Un diagnostic différentiel a été fait dans 100% des cas en scanner et dans 66% des cas avec les clichés d'urographie. Les taux de corrélation intra et inter-observateur apparaissent excellents pour les 2 techniques d'imagerie. Conclusion : Le scanner multi-barrettes apparaît aussi sensible et reproductible que l'urographie intraveineuse pour détecter les ectasies canaliculaires pré-calicielles après injection de produit de contraste iodé caractérisant la maladie de Cacchi Ricci.

    Date de soutenance: 20 Septembre 2013
    Directeur(s) de thèse: Auriol, Julien
    Sujet(s): Médecine spécialisée
    Facultés: Purpan
    Mots-clés libres: Maladie de Cacchi Ricci - Ectasies canaliculaires pré-calicielles - Lithiases - Scanner multi-barrettes - Urographie intraveineuse - Sensibilité diagnostique
    Déposé le: 03 Oct 2013 14:47

    Actions (login required)

    Voir document