Logo Logo

"Rendre la parole pour mieux soigner". Evaluation de la pratique des médecins généralistes sur l'utilisation d'interprète professionnel face à un patient non francophone ou utilisateur élémentaire de la langue française à Toulouse

Chaaban, Samah (2014) "Rendre la parole pour mieux soigner". Evaluation de la pratique des médecins généralistes sur l'utilisation d'interprète professionnel face à un patient non francophone ou utilisateur élémentaire de la langue française à Toulouse. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2623Kb)

    Résumé en français

    La communication est un pivot dans la relation entre deux individus, elle est basée sur l'échange entre un émetteur et un récepteur qui sont deux humains complexes. Cette complexité se retrouvent dans la consultation médicale et peuvent être une source de malentendus. D'autres obstacles existent, notamment lorsque le médecin et le patient n'ont pas de langue commune. Quelle est la pratique des médecins généralistes sur l'utilisation d'interprète professionnel? Pour répondre à ces objectifs, nous avons réalisé une étude quantitative observationnelle descriptive transversale déclarative par téléphone sur l'ensemble de la population de médecins généralistes installés à Toulouse et recevant des patients non francophones ou utilisateurs élémentaires de la langue française. Nous avons retrouvé 130 médecins sur les 275 médecins généralistes, ils reçoivent des patients non francophones ou dit utilisateurs élémentaires de la langue française. Seuls 9% des médecins ont déjà eu recours à des interprètes professionnels et 74% à des interprètes informels. Les freins à l'utilisation d'interprète professionnel sont principalement la méconnaissance des structures proposant un service d'interprétariat professionnel, la complexité de sa mise en place et le coût. 75% l'utiliseraient s'il était mis à leur disposition mais avec des réserves. 91% n'ont pas reçu de formation. Les médecins généralistes à Toulouse n'ont pas recours aux interprètes professionnels ; ceci est lié aux difficultés d'accès et à la formation des médecins. Cette étude quantitative ouvre sur une étude pilote pour évaluer la faisabilité d'un dispositif d'accès à des interprètes professionnels pour les médecins généralistes à Toulouse.

    Date de soutenance: 18 Juin 2014
    Directeur(s) de thèse: Gaudilliere, Bénédicteand Maincion, Virginie
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Soins primaire - Médecine générale - Médecine de famille - Relation médecin patient - Communication - Interprétariat professionnel - Migrant - Inégalités sociales de santé
    Déposé le: 23 Feb 2017 10:36

    Actions (login required)

    Voir document