Logo Logo

Influence des perturbateurs endocriniens d'origine industrielle sur les paramètres en jeu dans la fertilité féminine

Beguigneau, Christelle (2016) Influence des perturbateurs endocriniens d'origine industrielle sur les paramètres en jeu dans la fertilité féminine. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (7Mb)

    Résumé en français

    L'impact des polluants environnementaux sur la santé et la baisse de fertilité des couples sont deux sujets débattus par la communauté scientifique, relayée par les médias. Ce travail se propose de faire une revue de la littérature des effets des perturbateurs endocriniens (PE) sur la fertilité féminine spontanée. La première partie traite de la problématique des PE en général. L'évaluation du risque potentiel lié à ces substances doit tenir compte de particularités toxicologiques : effets à faible dose, latence d'apparition, chronicité d'exposition, réponse non monotonique, effet cocktail, transmissibilité par voie épigénétique, terrain de susceptibilité lié à la précocité d'exposition ou au capital génétique individuel, mécanismes d'action complexes et cibles d'action multiples. Les PE retenus pour l'analyse sont : le dichlorodiphényltrichloroéthane DDT et son métabolite le DDE, la dioxine de Sévéso (TCDD), les polychlorobiphényles (PCB), le bisphénol A (BPA), les phtalates et le cadmium. Le DDT, le BPA, les PCB non dioxin-like et le cadmium sont oestrogéniques ; le DDE et les phtalates sont anti-androgéniques ; le TCDD et les PCB dioxin-like sont anti-oestrogéniques. La deuxième partie du travail évalue l'effet des PE sur les pathologies gynécologiques associées à une baisse de la fertilité- endométriose, syndrome des ovaires poly-kystiques (SOPK), fausses couches précoces, troubles des cycles et de l'ovulation, vieillissement ovarien et sur le délai naturel pour concevoir (DNC). La présentation et la synthèse critique des études épidémiologiques chez l'Homme et expérimentales in vivo chez l'animal sont réalisées après recherche pubmed systématique. Les données actuelles ne permettent pas d'implication formelle de ces PE avec les pathologies citées. Les associations les plus sérieuses concernent l'influence des phtalates et dioxines dont les PCB sur l'endométriose, du BPA et des phtalates sur le SOPK, du BPA sur les FCS précoces itératives, des dioxines, du BPA et des phtalates sur la folliculogénèse et le vieillissement ovarien, enfin des PCB sur l'allongement du DNC en situation de forte exposition. Le niveau de preuve est faible, les études positives manquent de réplication, l'extrapolation Homme-animal est limitée notamment par les incertitudes quant aux niveaux réels d'exposition humaine et aux effets résultants des mélanges. La recherche s'oriente vers l'identification de voies métaboliques communes pour une étude combinée de leurs effets.

    Date de soutenance: 05 Décembre 2016
    Directeur(s) de thèse: Guyard-Boileau, Béatrice
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Perturbateurs endocriniens - Fertilité - Endométriose - Syndrome des ovaires polykystiques - Fausses-couches - Cycles menstruels - Folliculogénèse - Délai naturel pour concevoir - Bisphénol A - Phtalate - Dioxine - PCB - Cadmium - Pesticides - DDT
    Déposé le: 23 Feb 2017 10:13

    Actions (login required)

    Voir document