Logo Logo

"Aider son patient à rédiger des directives anticipées et à désigner une personne de confiance, permet-il au médecin généraliste de mieux prendre des décisions de limitation et arrêt de traitements actifs?"

Lefebvre, Anna (2016) "Aider son patient à rédiger des directives anticipées et à désigner une personne de confiance, permet-il au médecin généraliste de mieux prendre des décisions de limitation et arrêt de traitements actifs?". Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1081Kb)

    Résumé en français

    La rédaction de directives anticipées et la désignation d'une personne de confiance sont encore rares malgré les nouvelles lois. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'aide que peuvent apporter à la décision ces dispositifs, en médecine libérale, pour respecter les volontés du patient en fin de vie. Un questionnaire a été soumis à deux groupes de médecins, l'un formé aux soins palliatifs, l'autre non. Les arguments des deux groupes ont été comparés puis analysés. Cette étude fait apparaître ce que la formation en soins palliatifs peut apporter. Si, idéalement, ces procédés permettent une prise en charge optimale du patient, des difficultés limitent leur utilisation. La formation et le support de structures spécialisées semblent indispensables pour gérer les situations complexes de fin de vie.

    Date de soutenance: 06 Octobre 2016
    Directeur(s) de thèse: Marmet, Thierry
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Directives anticipées - Personne de confiance - Limitation et arrêt de traitement - Formation en soins palliatifs et médecine générale
    Déposé le: 24 Jan 2017 11:22

    Actions (login required)

    Voir document