Logo Logo

Des expériences aux attentes de personnes lesbiennes en soins primaires : inégalités en santé, postures professionnelles et empowerment

Pasquier, Alice and Richard, Sidonie (2016) Des expériences aux attentes de personnes lesbiennes en soins primaires : inégalités en santé, postures professionnelles et empowerment. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1457Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Les personnes LGBT peuvent subir des discriminations responsables d'inégalités sociales de santé visibles dans les soins de premiers recours, interface initiale entre les personnes et l'institution. Méthode : L'objectif de l'étude était de décrire les expériences et les attentes actuelles de personnes lesbiennes en soins primaires en France. La recherche s'appuyait sur une méthode qualitative par entretiens semi-dirigés, comprenant une phase exploratoire. Résultats : 15 personnes, s'identifiant ou ayant été identifiées comme lesbiennes, ont été rencontrées entre septembre 2014 et juin 2016. Les personnes rapportaient des représentations chez les soignant.e.s, issues de normes sociales, qui conduisaient à des inégalités d'accueil en soins primaires. Des idées préconçues et un manque d'intérêt menaient à des attitudes inadaptées des soignant.e.s. Concernant l'accès aux soins, des expériences positives étaient mentionnées mais d'autres stigmates pouvaient le compliquer. Des obstacles, et des stratégies pour les contourner, étaient retracés. Des soins de qualité étaient associés à une accessibilité aux soins primaires, parfois envisagés en réseaux, et à un accueil bienveillant non hétérosexiste. De nombreuses expériences d'alternatives, de solidarités et d'empowerment étaient relatées. Discussion : La déconstruction des croyances chez les soignant.e.s est un enjeu pour la prise en considération et la visibilisation des lesbiennes. Pour agir sur les inégalités en santé, il semble important d'interroger l'hétérosexisme et les catégorisations comme d'intégrer des analyses intersectionnelles. Considérer l'autre, son expression de soi, et se référer plutôt aux pratiques sexuelles pour la réduction des risques, permettraient de proposer des informations et des soins adéquats. Des réseaux de collaboration pourraient concilier autonomie des personnes, santé communautaire et soins de premiers recours. Conclusion : Croiser les approches dans la recherche, comme dans les soins, permet de mieux appréhender les enjeux de la relation soigné.e/soignant.e et d'essayer de favoriser le prendre soin et l'empowerment.

    Date de soutenance: 10 Octobre 2016
    Directeur(s) de thèse: Courteaut, Valérieand Freyens, Anne
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Lesbiennes - Soins primaires - Hétérosexisme - Inégalités sociales de santé - Relation de soins - Santé communautaire - Empowerment - Etude qualitative
    Déposé le: 24 Jan 2017 16:53

    Actions (login required)

    Voir document