Logo Logo

Accidents domestiques de l'enfant avant l'acquisition de la marche : taux de récurrence dans les quatre années suivantes, analyse des facteurs sociodémographiques et influence des inégalités sociales (application de l'index de défavorisation)

Berodier, Mathilde (2016) Accidents domestiques de l'enfant avant l'acquisition de la marche : taux de récurrence dans les quatre années suivantes, analyse des facteurs sociodémographiques et influence des inégalités sociales (application de l'index de défavorisation). Thèse d'exercice en Thèses > Médecine générale, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (2948Kb)

    Résumé en français

    Les accident domestiques (AD) du jeune enfant sont une cause majeure de morbi-mortalité. Objectif : décrire les caractéristiques sociodémographiques des enfants victimes d'AD, le taux de récurrence et rechercher les facteurs associés au risque de récurrence. Matériel et méthodes : étude monocentrique rétrospective incluant entre 2009 et 2011 tous les enfants de neuf mois et moins admis aux urgences pédiatriques du CHU de Toulouse pour AD et enregistrant leurs passages pour le même motif dans les quatre années suivantes. Ont été collectés l'âge, le sexe, la distance domicile-hôpital, le mode de transport, le fait d'avoir été adressé par un médecin, la période d'admission, la présence d'un témoin, le temps passé aux urgences, le type d'accident, la localisation et le type de lésions, le pronostic clinique, la présence d'une intervention préventive secondaire, la suspicion de maltraitance, l'index européen de défavorisation EDI, les récurrences et leur délai de survenue. Résultats : 1297 enfants ont été inclus (garçons 52%). Les chutes représentaient 95% des AD, 94% des enfants n'étaient pas adressés par un médecin. Une maltraitance avait été suspectée dans 3% des cas, et 42% ont bénéficié d'une intervention préventive secondaire. Le taux de récurrence était de 27% avec un délai moyen de récidive de 19 mois. Les facteurs associés à la récurrence étaient le fait d'être un garçon (p<0,05), d'habiter à moins de 20 kilomètres de l'hopital (p<0,001), de consulter la nuit (p<0,05), d'avoir une CCMU stable (p<0,05). Conclusion : la prévention des AD passe par une meilleure connaissance des circonstances de survenue et des facteurs associés au risque de récurrence et par l'éducation des parents. La question d'une maltraitance doit se poser systématiquement.

    Date de soutenance: 21 Octobre 2016
    Directeur(s) de thèse: Claudet, Isabelle
    Sujet(s): Thèses > Médecine générale
    Facultés: Facultés > Rangueil
    Mots-clés libres: Home injury - Childhood - Recurrence - Socioeconomic status
    Déposé le: 10 Jan 2017 11:35

    Actions (login required)

    Voir document