Logo Logo

Evaluation osseuse et musculaire des enfants et jeunes adultes présentant un syndrome de Marfan : corrélation avec l'âge et le génotype

Haïne, Elsa (2016) Evaluation osseuse et musculaire des enfants et jeunes adultes présentant un syndrome de Marfan : corrélation avec l'âge et le génotype. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (4Mb)

    Résumé en français

    Contexte : Le syndrome de Marfan est une maladie du tissu conjonctif caractérisée par l'association d'une atteinte cardiaque, oculaire et squelettique. Cette maladie est causée par des mutations du gène codant pour une protéine de la matrice extracellulaire, la fibrilline de type 1 (FBN1). Ces mutations sont responsables d'une dysrégulation de la voie de signalisation du transforming growth factor-ß (TGFß). Une diminution de la densité minérale osseuse axiale et périphérique a été rapportée chez les adultes présentant un syndrome de Marfan, mais les données pendant l'enfance et l'adolescence sont limitées. Objectif : Evaluer les caractéristiques osseuses et musculaires chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes porteurs du syndrome de Marfan. Patients et méthodes : 48 enfants et jeunes adultes présentant un syndrome de Marfan selon les critères de Ghent ont été inclus ; 40 patients (83%) présentaient une mutation de FBN1. Le squelette axial a été analysé au niveau du rachis lombaire par absorptiométrie biphotonique à rayons X (dual-energy-xray-absorptiometry, DEXA). Le squelette appendiculaire a été évalué par le calcul de l'indice de santé osseuse (Bone Health Index, BHI) au niveau de la main au moyen du logiciel Bone Expert. La masse musculaire a été mesurée par DEXA. Résultats : En comparaison avec des sujets sains du même âge et du même sexe, il existait une diminution de la masse osseuse, axiale et appendiculaire, et de la masse musculaire chez les enfants présentant un syndrome de Marfan; ces anomalies s'aggravaient avec l'âge. La masse musculaire était un facteur prédictif indépendant de la masse osseuse suggérant que le déficit en masse musculaire puisse être responsable au moins en partie de la diminution de masse osseuse. Les patients porteurs d'une mutation de FBN1 aboutissant à une haploinsuffisance (déficit quantitatif) avaient un phénotype musculosquelettique plus sévère que ceux porteurs d'une mutation responsable d'un effet dominant négatif (déficit qualitatif), suggérant l'implication de la voie de signalisation du TGFß dans le mécanisme physiopathologique. Conclusion : A la lumière de ces résultats, nous recommandons l'évaluation de la densité minérale osseuse régulière chez les patients atteints d'un syndrome de Marfan et les syndromes apparentés.

    Date de soutenance: 10 Octobre 2016
    Directeur(s) de thèse: Edouard, Thomas
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Syndrome de Marfan - Fibrilline-1 - TGFß - Densité minérale osseuse - Masse musculaire - DEXA - Puberté
    Déposé le: 17 Jan 2017 17:59

    Actions (login required)

    Voir document