Logo Logo

Thromboses néonatales sur cathéters épicutanéocaves : évaluation rétrospective des facteurs de risque, du traitement et de l'évolution à partir de 14 cas entre 2013 et 2014

Van Baelen, Catherine (2016) Thromboses néonatales sur cathéters épicutanéocaves : évaluation rétrospective des facteurs de risque, du traitement et de l'évolution à partir de 14 cas entre 2013 et 2014. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (4Mb)

    Résumé en français

    Introduction : Les cathéters épicutanéocaves (KTECC) s'intègrent dans la prise en charge des nouveau-nés prématurés, offrant un abord parentéral prolongé, mais sont responsables de la grande majorité des cas de thromboses néonatales. Une augmentation inhabituelle de ces thromboses a été constatée entre 2013 et 2014 dans l'Unité de Néonatologie de Toulouse. Objectifs : L'objectif principal était d'identifier les facteurs associés à la survenue de thromboses chez les nouveau-nés équipés de ce type de cathéter. Les objectifs secondaires étaient de décrire les modalités diagnostiques, thérapeutiques et évolutives de chaque nouveau-né avec une thrombose. Matériels et méthodes : Etude rétrospective monocentrique avec inclusion des nouveau-nés hospitalisés, équipés d'un cathéter épicutanéocave et ayant présenté une thrombose veineuse et de leurs témoins, entre 2013 et 2014. Résultats : Quatorze cas et 49 témoins ont été inclus, avec un âge gestationnel moyen de 29,3 ± 1,7 SA et un poids de naissance moyen de 1044 ± 170 g. Le principal facteur de risque de thrombose était la position non centrale de l'extrémité distale du KTECC (p = 0,026). Un antécédent infectieux avait tendance à être associé à la survenue d'une thrombose (p = 0,076). Les 14 cas, dont 13 symptomatiques, ont été traités par enoxaparine et/ou tinzaparine, pendant une durée moyenne de 59 ± 24,9 jours. Une activité anti-Xa thérapeutique (0,5 à 1) était obtenue chez 50% des nouveau-nés. Soixante quatre pour cent ont évolué vers une reperméabilisation, totale ou partielle, et 36% ont présenté un syndrome post thrombotique peu sévère. Conclusion : Les résultats de l'étude cas-témoins confirment l'importance d'un bon positionnement de l'extémité distale du KTECC pour limiter les complications. Ceux de l'étude descriptive ont illustré la nécessité de mettre en place un protocole de prise en charge des thromboses néonatales sur KTECC.

    Date de soutenance: 19 Septembre 2016
    Directeur(s) de thèse: Glorieux, Isabelle
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Thrombose - Nouveau-né - Cathéter épicutanéocave - Facteurs de risque - Traitement anticoagulant
    Déposé le: 10 Jan 2017 10:40

    Actions (login required)

    Voir document