Logo Logo

Extraction instrumentale par spatules de Thierry en cas de variété postérieure persistante : intérêt de la rotation instrumentale dans la prévention des conséquences périnéales induites par le dégagement en occipito-sacré

Guerby, Paul (2016) Extraction instrumentale par spatules de Thierry en cas de variété postérieure persistante : intérêt de la rotation instrumentale dans la prévention des conséquences périnéales induites par le dégagement en occipito-sacré. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1974Kb)

    Résumé en français

    Introduction : les variétés postérieures persistantes (VPP) représentent 2 à 13 % des accouchements par voie basse et constituent la malposition la plus fréquente à la naissance. Le taux d'échec des rotations manuelles (RM) (de 10 à 25% selon les séries) ouvre le débat quant à la réalisation de rotations instrumentales (RI). L'objectif de ce travail est de comparer les conséquences périnéales immédiates et différées (à 2 mois et 6 mois du post-partum) et néonatales immédiates des RI par spatules de Thierry à celles induites lors des extractions instrumentales en OS, en cas d'échec de rotation manuelle. Méthode : une étude de cohorte prospective observationnelle a été réalisée au CHU de Toulouse (type III), entre Octobre 2014 et Novembre 2015. Les patientes ayant bénéficié d'une tentative de RI (groupe RI) ou d'une extraction instrumentale en OS sans tentative de RI (groupe OS) ont été suivies de manière prospective pendant 6 mois : recueil des données materno-fœtales à l'accouchement, questionnaires de qualité de vie, de douleur, de continence anale (score de Wexner) et de fonction urinaire (ICIQ-FLUTS) à J2, 2 mois et 6 mois post-partum. Résultats Sur 5265 accouchements, dont 495 VPP, 111 patientes ont été incluses : 58 dans le groupe RI et 53 dans le groupe OS. Les 2 groupes étaient comparables. Le taux de déchirure périnéale sévère était significativement plus bas dans le groupe RI (1,7% vs 24,5%, p=0,0003) sans augmentation de la morbidité néonatale. Les patientes du groupe OS présentent plus d'incontinence anale à 2 mois (51% vs 9,1%, p<0,001) et 6 mois (30% vs 5,5%, p=0,001) et plus de symptômes urinaires, de douleurs, de dyspareunie et de symptômes dépressifs à 6 mois. Conclusion : une tentative de RI en cas d'échec de RM diminue la morbidité périnéale immédiate sans augmenter la morbidité néonatale et permet de diminuer la morbidité périnéale globale (incontinence fécale, symptômes urinaires, douleurs et dyspareunie) à 6 mois.

    Date de soutenance: 23 Septembre 2016
    Directeur(s) de thèse: Vidal, Fabien
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Rotation instrumentale - Déchirures périnéales - Variétés postérieures - Incontinence fécale
    Déposé le: 10 Jan 2017 10:44

    Actions (login required)

    Voir document