Logo Logo

Evaluation de la qualité des critères anatomopathologiques et de la réalisation des tests moléculaires chez les patients atteints de cancers colorectaux : étude observationnelle portant sur 2067 patients pris en charge en Midi-Pyrénées et Aquitaine en 2010

Meilleroux, Julie (2016) Evaluation de la qualité des critères anatomopathologiques et de la réalisation des tests moléculaires chez les patients atteints de cancers colorectaux : étude observationnelle portant sur 2067 patients pris en charge en Midi-Pyrénées et Aquitaine en 2010. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (3308Kb)

    Résumé en français

    L'évaluation de la qualité des comptes rendus (CRAP) de pièces de cancer colorectal (CCR) en population générale a été très peu étudiée, de même que l'implémentation des biomarqueurs moléculaires pourtant indispensables pour une prise en charge optimale. Objectifs : évaluation à partir d'une cohorte de 2067 patients pris en charge en 2010 pour un CCR (projet EvaCCoR), de la qualité des CRAP, et de la réalisation des tests moléculaires (KRAS et MSI). Matériel et Méthodes : 2067 patients étaient inclus dans l'étude. Les critères définis comme indispensables dans un CRAP par la Société Française de Pathologie en 2009 ont été évalués pour les patients opérés uniquement (1593). Ces derniers ont ensuite été corrélés à l'utilisation de comptes rendus standardisés. La réalisation des tests moléculaires a été évaluée sur l'ensemble des patients, les résultats du test KRAS ont été recueillis et corrélés à la prescription d'anticorps anti-EGFR en première ligne dans un délai de 6 mois, chez les patients métastatiques. Résultats : Les critères tels que le type histologique, le grade de différenciation pour les ADK lieberkhüniens, le nombre de ganglions analysés et envahis, le niveau d'infiltration tumorale de la paroi ou le stade pT étaient présents dans plus de 95 % des CRAP. Les critères suivants : présence d'emboles vasculaires, d'engainements péri-nerveux, de perforation, état des marges pariétales, mesure en mm de la marge circonférentielle pour les tumeurs du rectum, et intégrité du mésorectum présentaient des taux de non-conformité variant de 17% pour les emboles à 88% pour la mesure de la marge circonférentielle. L'utilisation de comptes rendus standardisé améliorait significativement ces taux de non conformités. Les tests moléculaires étaient réalisés dans seulement 9% des cas pour le test MSI et chez 68% des patients métastatiques pour le test KRAS. Seul 35% de patients métastatiques non mutés KRAS, ont été traités par anti-EGFR en première ligne dans un délai de 6 mois. Conclusion : la qualité globale des CRAP était satisfaisante, et les taux de non conformités étaient améliorés par la standardisation des CRAP. Toutefois certains items notamment ceux spécifiques au rectum restent insuffisamment renseignés. La réalisation des tests moléculaires en 2010 était insuffisante et mériterait d'être réévaluée aujourd'hui.

    Date de soutenance: 27 Juin 2016
    Directeur(s) de thèse: Selves, Janick
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Cancer colorectal - Qualité - Standardisation - Critères pronostiques - Stade II - Marqueurs moléculaires - KRAS - Test MSI
    Déposé le: 20 Sep 2016 11:22

    Actions (login required)

    Voir document