Logo Logo

L'engagement précoce des patients dans les soins en centre de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) : épidémiologie descriptive et étude comparative

Lacour , Emilie (2016) L'engagement précoce des patients dans les soins en centre de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) : épidémiologie descriptive et étude comparative. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse.)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (3964Kb)

    Résumé en français

    Introduction : les taux d'attrition lors d'une première demande de soin en service spécialisé d'addictologie sont particulièrement élevés. Or l'engagement des patients dans les soins (EPS) est fortement prédictif de la rétention et du succès d'un programme thérapeutique. Objectif : rechercher des facteurs démographiques sociaux et cliniques associés à la rupture précoce d'observance (RPO) en centre de soin d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Méthode : étude rétrospective observationnelle analytique de type cas-témoin, incluant les nouveaux patients de plus de 18 ans dont le suivi principal a été assuré par un psychiatre, entre le 1er janvier et le 30 septembre 2014, au CSAPA du centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse. Un patient était considéré en RPO lorsqu'il ne se présentait pas à l'intégralité des trois premières consultations. L'étude de l'association entre les facteurs socio-démographiques et cliniques et la RPO a été réalisée en analyse bivariée puis multivariée à l'aide d'une régression logistique. Résultats : 162 patients ont été inclus. 67% (n=106) étaient en RPO. Etaient significativement moins en RPO les patients vivant seuls (36% vs 59% ; p=0,007), dépendants (10% vs 4% ; p<0,001), ayant des antécédents d'échecs antérieurs (33% vs 51% ; p=0,027), un trouble addictif résistant (20% vs 36% ; p=0,036), ou un antécédent psychiatrique autre que dépression ou tentative de suicide (20% vs 35% ; p=0,048), et ceux orientés par leur médecin de ville (5% vs 26%, p<0,001) en analyse bivariée. Toutefois seules l'origine de la demande de soin et la Catégorie Socio Professionnelle constituaient des facteurs de risques indépendants de RPO. Conclusion : la RPO était significativement diminuée lorsque les patients étaient adressés par leur médecin de ville. Cette étude souligne le rôle essentiel du médecin de ville quant au renforcement de l'EPS.

    Date de soutenance: 05 Avril 2016
    Directeur(s) de thèse: Bordas, Raphaël
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Engagement des patients dans les soins - Addiction - psychiatrie - CSAPA - Rupture précoce d'observance - Epidémiologie
    Déposé le: 10 May 2016 14:48

    Actions (login required)

    Voir document