Logo Logo

Evolution de l'hémostase au cours des échanges plasmatiques : intérêt du test de génération de thrombine

Debus, Jérôme (2015) Evolution de l'hémostase au cours des échanges plasmatiques : intérêt du test de génération de thrombine. Thèse d'exercice en Thèses > Pharmacie, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img] PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Santé de Toulouse)
Restricted to Accès intranet

Télécharger (1465Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Les échanges plasmatiques (EP) ont pour but l'élimination de protéines plasmatiques pathogènes et sont utilisés dans diverses indications. Cette technique induit une perte des protéines de l'hémostase, pouvant entraîner un risque de saignement ou de thrombose. Le Test de Génération de Thrombine (TGT), test d'exploration globale de l'hémostase, permet d'estimer un risque hémorragique ou thrombotique. Notre objectif est d'utiliser le TGT pour étudier les modifications de l'hémostase induites par les EP. Méthode : Etude monocentrique, observationnelle et prospective étudiant l'évolution de l'hémostase conventionnelle et de la génération de thrombine au cours d'un EP et dans les suites immédiates de celui-ci. Le risque hémostatique a été évalué en comparant les résultats de TGT à des seuils préalablement définis et aux dosages des facteurs de l'hémostase. Résultats : 13 patients ont été inclus dans l'étude. Aucune complication hémorragique ou thrombotique n'a été observée. Au cours de l'EP, une hypocoagulabilité a été mise en évidence chez 61% des patients mais il n'a pas été retrouvé de réel risque hémorragique biologique. Cela est cohérent avec l'absence de saignements chez les patients. Le fibrinogène ne semble pas être un bon marqueur du risque hémostatique, au contraire du facteur II. Ainsi, avant l'EP, une valeur de facteur II <65% pourrait être en faveur d'une hypocoagulabilité au cours de l'EP, et une valeur de facteur II <48% pourrait prédire un risque hémorragique. Conclusion : Sur notre cohorte de petite taille, le TGT nous a permis de mettre en évidence une tendance hémorragique biologique induite par l'EP, mais il n'a pas été montré de risque hémorragique net. Délicat à mettre en œuvre, le TGT pourrait être remplacé par un dosage de la prothrombine afin d'évaluer le risque hémostatique avant la séance d'EP.

    Date de soutenance: 12 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Voisin, Sophie
    Sujet(s): Thèses > Pharmacie
    Facultés: Facultés > Pharmacie
    Mots-clés libres: Echanges plasmatiques - Génération de thrombine - Risque hémorragique - Fibrinogène - Facteur II - Prothrombine
    Déposé le: 15 Feb 2016 15:30

    Actions (login required)

    Voir document