Logo Logo

Toxicité périneurale de la dexaméthasone : une étude in vivo sur un modèle animal

Bennis, Medhi (2015) Toxicité périneurale de la dexaméthasone : une étude in vivo sur un modèle animal. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2181Kb)

    Résumé en français

    Introduction : La dexaméthasone est un adjuvant efficace des anesthésiques locaux en anesthésie locorégionale. En l'absence de preuve de son innocuité, son utilisation en périnerveux fait controverse, et certains auteurs l'utilisent en injection systémique. Le but de cette étude a été d'analyser histologiquement la toxicité neurologique de l'injection périneurale de dexaméthasone en association avec de la ropivacaïne et de confirmer son efficacité dans un modèle murin. Matériels et méthodes : 90 souris ont bénéficié d'un bloc sciatique réalisé chirurgicalement. 5 groupes de 18 souris ont été constitués de manière aléatoire et recevaient différents traitements : le groupe contrôle (sérum physiologique), le groupe R (Ropivacaïne périneurale), le groupe RDS (ropivacaïne périneurale et dexaméthasone systémique), le groupe RDPN (Ropivacaïne périneurale et dexaméthasone périneurale) et le groupe D (dexaméthasone périneurale). Les blocs sensitifs et moteurs étaient évalués toutes les 30 minutes. A J14 et J28, 9 souris de chaque groupe étaient sacrifiées pour analyse histologique du nerf sciatique. Un anatomopathologiste analysait en aveugle la dégénérescence wallerienne et l'inflammation périneurale. Résultats : Il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les groupes pour la dégénérescence wallerienne (p=0,28 à J14, p=0,22 à J28) et l'inflammation périneurale (p=0,9 à J14). Il y a avait des différences statistiquement significatives pour la durée des blocs moteurs : 150 min (127-172) dans le groupe RDPN, 120 min (90-120) dans le groupe RDS, 60 min (60-90) dans le groupe R. ; et la durée des blocs sensitifs: 660 min (660-720) dans le groupe RDPN, 480 min (427-660) dans le groupe RDS, 330 min (240-410) dans le groupe R. Conclusion : Cette étude montre l'efficacité et l'innocuité de la dexaméthasone associée à de la ropivacaïne en périneural, dans un modèle animal

    Date de soutenance: 05 Juin 2015
    Directeur(s) de thèse: Marty, Philippe
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Dexaméthasone - Anesthésie locorégionale - Neurotoxicité - Anesthésiques locaux - Nerf sciatique - Bloc moteur - Bloc sensitif - Douleur post opératoire - Réhabilitation post opératoire
    Déposé le: 08 Feb 2016 09:55

    Actions (login required)

    Voir document