Logo Logo

Evaluation du LARS Score après anastomose colo-anale : impact du traitement néo-adjuvant sur la fonction anorectale.

Gayrel, Xavier (2015) Evaluation du LARS Score après anastomose colo-anale : impact du traitement néo-adjuvant sur la fonction anorectale. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1850Kb)

    Résumé en français

    But : Analyser l'impact des traitements néo-adjuvants du cancer du rectum sur les résultats fonctionnels à long terme après anastomose colo-anale. Patients et méthodes : Il s'agit d'une étude monocentrique, rétrospective, réalisée au CHU de Toulouse Purpan, ayant porté sur les patients opérés d'une anastomose colo-anale entre 2003 et 2013. Les patients décédés, en récidive, ou porteur d'une stomie étaient exclus. Les patients étaient soumis au LARS Score traduit en français. Le critère principal de jugement était le niveau du LARS Score. Les traitements pris par les patients pour soulager leurs symptômes étaient analysés en fin de questionnaire. Résultats : Sur 122 patients inclus, 56 (46%) ont reçu une radio-chimiothérapie néoadjuvante (RCT), 22 (18%) ont reçu une radiothérapie néoadjuvante (RT), et 44 (36%) n'ont pas reçu de traitement néoadjuvant. La durée moyenne de suivi était de 4.5 ans. Le LARS Score était significativement plus haut dans les groupes RCT et RT avec des LARSS moyens respectivement à 32.1, 25.7 et 26.5 (p=0.0004). En revanche, le niveau de LARS Score (Majeur, Mineur ou No LARS) n'était pas significativement différent entre les groupes (p=0.064). Soixante-trois patients (51.6%) prenaient des traitements afin de soulager leurs symptômes. On constatait 19% de patients traités dans le groupe No LARS contre respectivement 47.4% et 61% dans les groupes LARS mineur et majeur (p=0.0025). Conclusion : La RCT néoadjuvante est associée à une dégradation des résultats fonctionnels après anastomose colo-anale pour cancer du rectum comparativement à la RT néoadjuvante. Le traitement des symptômes du LARS est mal codifié et nombreux sont les patients non traités alors qu'ils présentent une gêne majeure.

    Date de soutenance: 14 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Kirzin, Sylvain
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Anastomose colo-anale - Radiothérapie - Radio-chimiothérapie - Adénocarcinome rectal - Fonction anorectale - LARS Score
    Déposé le: 19 Jan 2016 14:24

    Actions (login required)

    Voir document