Logo Logo

Ictus Amnésique : exploration du réseau de la mémoire épisodique en IRM fonctionnelle de repos à la phase aiguë

Rigal, Emilie (2015) Ictus Amnésique : exploration du réseau de la mémoire épisodique en IRM fonctionnelle de repos à la phase aiguë. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (11Mb)

    Résumé en français

    Introduction: L'ictus amnésique est un syndrome amnésique transitoire brutal, antérograde et rétrograde, de résolution spontanée et totale en moins de 24 heures. Les données de l'IRM structurale ne retrouvent une lésion hippocampique CA1 en diffusion qu'après résolution des symptômes (à J+3). Cette lésion ne permet pas d'expliquer la sévérité de l'atteinte mnésique observée. Ceci suggère une atteinte fonctionnelle en période ictale dépassant le cadre de l'atteinte structurale. Objectif: Identifier l'altération de la CF dans le réseau de la mémoire épisodique en IRMf de repos dans un groupe de patients à la phase aiguë d'un ictus amnésique comparé à un groupe de sujets contrôles. Méthode: 20 patients ayant présenté un ictus amnésique entre décembre 2013 et juillet 2015 au CHU de Toulouse ont été inclus et appariés avec 20 sujets contrôles. Tous les sujets ont été évalués au cours de 3 visites successives, dans les 24 premières heures après le début des symptômes, à 3 jours (J+3), et à 3 mois (M+3). Lors de chaque visite étaient réalisés : un bilan neuropsychologique (mémoire épisodique, de reconnaissance, sémantique et fonctions exécutives), une IRM structurale, et une IRMf au repos (traitement des données par deux méthodes : seed-to-voxel et ROI-to-ROI). L'évaluation neuropsychologique de recherche a été réalisée en " période ictale " chez tous les patients. L'imagerie fonctionnelle a été réalisée en " période ictale " chez 13 patients, et en " période peri-ictale " chez 7 patients. Résultats: Les résultats portent sur les 13 patients évalués en " période ictale " et 13 sujets contrôles appariés. Une altération de la mémoire épisodique (d=2,964; p<0,001), de la mémoire de reconnaissance (d=2,8; p<0,001) et des fonctions exécutives (d=1,507; p<0,02) a été observée chez les patients en " période ictale ". Une lésion hippocampique (CA1) est retrouvée chez 84% (n=11) des patients à J+3, et de manière bilatérale dans 36% (n=4) des cas. Une perturbation bilatérale de la connectivité fonctionnelle au sein du réseau de la mémoire épisodique vers les régions frontales, temporales, pariétales et associatives est retrouvée en " période ictale ". Une réelle disconnexion entre le corps de l'hippocampe gauche, le gyrus angulaire gauche, les cortex cingulaires postérieurs dorsaux et les cortex associatifs est également observée (p<0,05 corrigé FDR sur le cluster). Aucune différence avec les sujets contrôles n'est retrouvée à J+3 et à M+3 en terme de données comportementales et de connectivité fonctionnelle. Discussion: Ces données suggèrent une disconnexion fonctionnelle réversible dans le réseau de la mémoire épisodique à la phase aiguë de l'ictus pouvant expliquer la profondeur de l'atteinte mnésique.

    Date de soutenance: 30 Septembre 2015
    Directeur(s) de thèse: Pariente, Jérémie
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Ictus amnésique - Mémoire épisodique - Connectivité fonctionnelle - IRMf de repos
    Déposé le: 19 Jan 2016 13:59

    Actions (login required)

    Voir document