Logo Logo

Dépression de la personne âgée : Comparaison des troubles à début précoce et des troubles à début tardif : étude rétrospective

Hugot, Sarah (2015) Dépression de la personne âgée : Comparaison des troubles à début précoce et des troubles à début tardif : étude rétrospective. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (2425Kb)

    Résumé en français

    Introduction : La dépression est une pathologie complexe, pouvant toucher les patients à différents moments de leur existence. Chez la personne âgée déprimée, l'anamnèse permet de distinguer un début des troubles ancien (dépression à début précoce, EOD) ou plus récent (dépression à début tardif, LOD). Une analyse bibliographique suivie d'une étude rétrospective permettront de faire le point sur les connaissances et pratiques actuelles distinguant EOD et LOD. Objectifs : 1/ Déterminer s'il existe des différences dans les durées d'hospitalisations, les traitements médicamenteux ou le recours à l'électroconvulsivothérapie (ECT) pour le traitement de la dépression EOD ou LOD. 2/ Comparer les principales données sociodémographiques et épidémiologiques de chacun des groupes. Méthode : Etude rétrospective descriptive menée sur les patients de plus de 65 ans hospitalisés pour dépression au CHU de Toulouse entre le 1/01/2010 et le 31/12/2014. La limite entre EOD et LOD était fixé en fonction de l'âge du premier épisode dépressif à 60 ans. Résultats : 157 patients ont été inclus dans l'étude, répartis en 77 (49.04%) EOD et 80 (50.96%) LOD. Nous repérons des différences dans les proportions de bipolarité (EOD=27.27% vs LOD=1.25%) (p=0.000) et de protection juridique (EOD=14.29% vs LOD=5.00%) (p=0.048) entre les deux groupes, les autres résultats épidémiologiques et sociodémographiques n'étant pas statistiquement significatifs. Au niveau thérapeutique, nous montrons une prescription plus importante de thymorégulateurs à l'entrée en hospitalisation (p=0.001), et d'antipsychotiques (p=0.011), benzodiazépines (p=0.023) et thymorégulateurs (p=0.007) à la sortie d'hospitalisation dans le groupe EOD que LOD. Nous ne retrouvons pas de différences sur les antidépresseurs ni les ECT. Conclusion : Cette étude et l'analyse de la littérature permettent de mettre en évidence des différences entre ces deux types de dépressions. Une poursuite des recherches dans ce domaine pourrait permettre d'étudier l'intérêt de prises en charge plus spécifiques.

    Date de soutenance: 05 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Arbus, Christophe
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Personne âgée - Episode dépressif majeur - Dépression à début précoce - Dépression à début tardif
    Déposé le: 17 Dec 2015 09:47

    Actions (login required)

    Voir document