Logo Logo

Etat des lieux du dépistage des enfants petits pour l'âge gestationnel sévères à la maternité Paule de Viguier

Legardeur-Droz, Juliette (2015) Etat des lieux du dépistage des enfants petits pour l'âge gestationnel sévères à la maternité Paule de Viguier. Thèse d'exercice en Thèses > Médecine spécialisée, Université Toulouse lll - Paul Sabatier.

[img]
Preview
PDF
Télécharger (1046Kb)

    Résumé en français

    Contexte : Le dépistage anténatal des enfants petits pour l'âge gestationnel (PAG) et/ou présentant un retard de croissance intra-utérin semble un enjeu de santé publique important malgré des questions en suspens. Objectifs : Evaluer la performance des moyens actuels de dépistage des PAG : la mesure de la hauteur utérine et l'échographie obstétricale (EPF), comparer l'issue obstétricale et la santé néonatale des PAG dépistés versus non dépistés et préciser l'impact d'un RCIU associé. Matériel et méthode : étude monocentrique rétrospective portant sur les PAG sévères (définis par un poids de naissance <3ème percentile) nés à la maternité Paule de Viguier de Toulouse en 2014. Résultats : Parmi les 241 naissances d'enfants PAG sévères, 58% étaient dépistés en anténatal. La sensibilité de la hauteur utérine était supérieure à celle de l'échographie chez les singletons (70-88% versus 67%) tandis qu'elle était très médiocre chez les enfants issus de grossesses multiples (26%). Alors que le dépistage induisait un excès significatif de césarienne et de prématurité (et non significatif du taux de déclenchement), il ne permettait pas de diminuer significativement la morbi-mortalité néonatale (score d'APGAR, PH et lactates à la naissance, hypoglycémie et hypothermie néonatales, taux d'intubation). La sous-population présentant un RCIU bénéficiait d'un meilleur dépistage anténatal (91%) mais présentait un excès de morbidité obstétricale et pédiatrique. Conclusion : Le dépistage exhaustif des PAG est discutable (effet iatrogène sans bénéfice prouvé). Les progrès constants de l'échographie et l'apparition récente des courbes ajustées individuelles de poids fœtal devraient nous aider à détecter préférentiellement les PAG les plus sévères et/ou RCIU nécessitant une prise en charge anténatale et pédiatrique adaptée.

    Date de soutenance: 20 Octobre 2015
    Directeur(s) de thèse: Guyard Boileau, Béatrice
    Sujet(s): Thèses > Médecine spécialisée
    Facultés: Facultés > Purpan
    Mots-clés libres: Croissance fœtale - Petits pour l'âge gestationnel sévères (PAG) - RCIU - Hauteur utérine - Estimation de poids fœtal échographie de croissance - Biométries - Morbidité obstétricale - Morbidité néonatale précoce - Courbes individualisées/ajustées de croissance fœtale
    Déposé le: 17 Dec 2015 09:51

    Actions (login required)

    Voir document